TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

dimanche 5 octobre 2014

CES ONG CRIMINELLES QUI VAMPIRISENT L'AFRIQUE

SOROS, OUATTARA, SCHEUER, ZORO BI ET LES AUTRES...
Depuis de nombreuses années, nombreux sont les militants du droit des peuples africains et quelques médias alternatifs à dénoncer ces prétendues ONG humanistes/humanitaires spécialisées dans le blanchiment et le recyclage des servants locaux de l'Occident. La relation SOROS-OUATTARA avec sa nébuleuse d'ONG au service de l'asservissement des peuples africains sous couvert de missions humanitaires est emblématique à cette égard., sans pour autant générer la moindre enquête sérieuse de la part des pouvoirs publics ou des médias occidentaux.

LE TIERCE CRIMINEL GAGNANT

"Quand ça va pourrir, ça va sentir"...Et ça sent très mauvais pour le couple criminel OUATTARA et son assassin économique d'ami milliardaire SOROS !

Les liens entre la haute finance et le terrorisme occidental à commencer par celui de la FRANCE à travers ses nervis locaux apparaissent enfin au grand jour... Effectivement nous dénonçons depuis des années la collusion entre SOROS et OUATTARA dans la recolonisation de l'Afrique à travers les "généreuses" mais intéressées contributions du milliardaire américain faiseur/défaiseur de rois. On lui doit ainsi la mise à disposition de l'avion qui devait lui permettre de prendre le pouvoir à travers le coup d'Etat du Général GUEI de 1999 dont OUATTARA aurait dû être le bénéficiaire direct si Papa Noël putschiste n'avait pas décidé de l'évincer. On le retrouve également dans le financement de la rébellion ainsi que celui de la très nuisible et mal nommée ONG Human Rights Watch (HRW) dont les rapports n'ont pas peu contribué à envoyer Laurent GBAGBO à LA HAYE (notamment l'insipide rapport aussi partial que négationniste intitulé "Ils ont tué comme si ne rien n'était" d'octobre 2011 qui sert également à débouter les pro-Gbagbo de leur demandes d'asile devant l'OFPRA en FRANCE en les requalifiant systématiquement en miliciens armés/mercenaires du FPI ou du COJEP)... Bref, on ne fait que commencer à ouvrir la boîte à PANDORE de la SOROS-OUATTARANDIE qui est à la finance ce que la SORO-OUATTARANDIE est à la violence armée !


SOROS FINANCE OUATTARA : LES PREUVES EN IMAGES ! 

Après avoir lu de nombreux articles et vidéos qui faisaient état des liens entre SOROS et OUATTARA (cf. liens ci-dessous), nous avons décidé d'aller à la recherche de preuves concrètes de la SOROS-OUATTARANDIE ci-dessus évoquée...

Au sommet des nébuleuses d'ONG en tous genres de la SORO-OUATTARANDIE, on trouve d'abord l'Open Society Foundations (OSF)


Leur communication aseptisée, très axée sur la personne humaine, est certes très attractive et facilement accessible sur des sites à l'ergonomie très travaillée pour une cible très large. Dommage qu'elle soit au service de projets criminels.

Ainsi la page du site de l'Open Society Foundations fondées par Georges SOROS se présente ainsi :



Suit une courte vidéo où l'on voit se succéder des témoins laudatifs bien sélectionnés pour assurer une certaine représentativité/diversité de pure forme :












La branche africaine de l'OSF, OSIWA (Open Society Initiative for West Africa) soutient OUATTARA dès sa création en 1999 :

Ces trois captures d'écran mises bout à bout prouvent indéniablement qu'OSIWA a été créé pour et avec OUATTARA. En 1999, l'Open Society est créé en direction de l'Afrique avec OUATTARA comme premier Président ; en 2000 réunion à PARIS de l'OSIWA autour de la CÔTE D'IVOIRE; En 2001, c'est Elen SHIRLEAF qui devient Présidente de l'OSIWA, mais la conférence a lieu à DAKAR : http://www.osiwa.org/-Our-history-.html?&lang=fr 
A noter d'ailleurs que l'ONG Belge Verbatim's qui émarge aux fonds européens et qui a été fondée par le propagandiste anti-GBAGBO Benoît SCHEUER auteur de "CÔTE D'IVOIRE : poudrière identitaire" a été créé en 1999 également... Elle intervient dans deux pays la CÔTE D'IVOIRE et le CONGO KINSHASA, tandis que le Juge Epiphane ZORO BI sur lequel nous reviendrons plus loin ne cesse de créer des ONG à ABIDJAN tandis qu'il travaille dans une autre ONG 


Ce qu'il est important de retenir sur cette image tirée du site d'OSIWA, c'est ce qui est inscrit en haut à gauche qui relie l'Open Society Fund de SOROS à l'OSIWA :
Ce n'est pas nous qui le disons mais bien les responsables d'OSIWA qui l'affichent :
"OSIWA is part of the global network of Open Society Foundations founded and supported by Georges SOROS" 
soit en français :
"OSIWA fait partie du réseau mondial des Fondations pour une société ouverte fondée et soutenue par Georges SOROS" (CQFD !).
A noter d'ailleurs que la même page en version française supprime la référence à SOROS : 









On peut dire ce qu'on veut de nos ennemis : ils sont d'autant plus dangereux qu'ils sont extrêmement consciencieux et professionnels dans leur ciblage des destinataires de leur propagande médiatique. Pour aller encore plus loin dans ce sens, j'ai même retrouvé une photo d'Aminata TRAORE,  militante altermondialiste bien connue membre de 2ALG (Association des Amis de Laurent GBAGBO) qui occupe une pleine page avec la certitude qu'elle ne sait sans doute même pas qu'elle s'y trouve ou si elle le sait qu'elle ignore qu'OSIWA appartient à l'OSF fondé et soutenu par SOROS :



Bien sûr Aminata TRAORE n'est pas en cause ici. Ce sont au contraire nos ennemis qui s'ingénient à récupérer les symboles et les campagnes qui pourraient les gêner -en quelque sorte l'hommage que le vice rend à la vertu-  en suggérant qu'Aminata TRAORE, grande pourfendeuse de l'ingérence de l'Occident en Afrique et tout particulièrement celle de la FRANCE, pourrait cautionner l'action de l'OSF de SOROS via OSIWA. Rappelons d'ailleurs qu'Aminata TRAORE participe au collectif "Pas en notre nom" d'ailleurs actuellement habilement détourné de son sens premier par les "Bienpensants Occidentaux" pour en faire un "rempart" contre l'islamisme radical sous la bannière duquel nous devrions tous nous mettre au garde à vous en oubliant que le terrorisme occidental tue à bien plus grande échelle et de façon toute aussi barbare, même s'il n'est revendiqué, ni assumé par ses auteurs (exemple : tuerie de l'Hôtel Ivoire du 9 novembre 2004 bientôt frappé par la prescription décennale afférente aux crimes Film de Sidiki BAKABA « La victoire aux mains nues » : 
La pression de ladite communauté internationale toute puissante peut aussi s'intensifier si les responsables politiques ciblés refusent de céder au chantage ou à la récupération et aller jusqu'à l'élimination physique avec moult autres moyens de dissuasion : campagnes de diabolisation, interdiction d'espace SCHENGEN par exemple qui avait prévalu à un moment contre Aminata TRAORE,... Ce que le charismatique Charles Blé GOUDE, Ministre de la Jeunesse de Laurent GBAGBO, combattant de la liberté aux mains nues n'en déplaise à une CPI dévoyée de ses nobles objectifs initiaux, évoquait sous le nom de "règle des 3 L" en parlant des dirigeants occidentaux : "d'abord ils te lèchent ; ensuite ils te lâchent ; enfin ils te lynchent !" que l'on retrouve brillamment illustrée dans les "confessions d'un assassin économique" du nom de John PERKINS. Le néocolonialisme est loin d'être un mal purement français et se pratique à l'échelle mondiale par les nouveaux maîtres du monde, qu'ils soient réels ou supposés. Et nous en voulons pour preuves "Les confessions d'un assassin économique" repenti du nom de John PERKINS :


OSIWA blanchit et/ou recycle les dirigeants africains corrompus avec une préférence pour les criminels notoires, OUATTARA loin devant :

Ainsi en 1999, l'OSIWA est créé avec OUATTARA comme partenaire de premier plan. Il n'est pourtant plus premier le Ministre ultralibéral subi par la CÔTE D'IVOIRE de 1990 à 1993 , père de la privatisation de pans entiers de l'économie marchande ivoirienne pour un franc symbolique, artisan de la dévaluation criminelle de 1994 qu'il se vante d'avoir préparée, complice du bradage du patrimoine immobilier de CÔTE D'IVOIRE orchestré par sa mante religieuse Dominique OUATTARA. Il a également quitté ses fonctions de Gouverneur du FMI. Alors quid de son rôle privilégié dans la création de la branche africaine de l'Open Society Fond de son ami Georges SOROS si ce n'est pour le hisser au pouvoir par tous les moyens ? Ce qui finira par arriver le 11 avril 2011 après plus d'une décennie de rébellion, de mise à feu et à sang du pays sur fond de diabolisation du régime de Laurent GBAGBO. Ainsi donc dès 1999 SOROS et OUATTARA mettent en place leur "PLAN COMMUN" pour prendre le contrôle de la CÔTE D'IVOIRE :

"Après des discussions avec des personnalités ouest-africaines de premier plan, y compris Alassane Ouattara et Olusegun Obasanjo, l'OSI a décidé de financer une mission en Afrique de l'Ouest." Dont Alassane OUATTARA est le premier Président, ce qu'on oublie souvent de rappeler :
TRANSCRITPTION DE LA FIN DE LA VIDEO : "La structure Open Society Fund est un réseau de Fondations créé en 1993 par Georges SOROS. Il a pour objectif de promouvoir la gouvernance démocratique, les droits de l'Homme, les réforme légale, économiques et sociales. La partie africaine  de l'Open Sociéty Fond est dénommée OSIWA entendez Open Sociéty Institute for West Africa. Le Président Ouattara en a été le premier Président."

"Monsieur SOROS et moi, nous nous connaissons depuis 1999. Nous avons créé Open Society Initiative for West Africa (Osiwa) pour promouvoir la démocratie. Nous avons échangé sur les questions de démocratie et de la liberté, sur la nécessité que la Fondation s’implique davantage en Côte d’Ivoire. Il faut souligner déjà quelle est intervenue au niveau de la Nouvelle pharmacie de la santé publique par un don de médicaments, à hauteur d’un (01) million de dollars (500 millions de FCFA). Je lui ai aussi demandé un soutien pour la lutte contre la maladie à virus Ebola. Nous avons évoqué la possibilité de nous aider à construire dans les districts de la Côte d’Ivoire, des collèges et lycées pour les jeunes filles. Nous voulons une meilleure éducation pour elles, les protéger, leur permettre d’avoir de bonnes perspectives d’avenir. C’est un projet qui l’intéresse »
S.E.M. Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’ivoire, Echanges avec Monsieur Georges SOROS, Président de Open Society Fundation (OSF), lundi 23 septembre 2014. http://eburnienews.net/ouattara-echange-avec-georges-soros-a-new-york

Rappelons également le rôle principal joué par SOROS dans le financement de la rébellion et de l'accès au pouvoir de OUATTARA par la force en 2011. Ce n'est sans doute pas un hasard si de nombreuses actions de HRW sont financées par Georges SOROS à travers le fond OSIWA (Open Society Institute for West Africa). Ce n’est sans doute pas non plus par pure philanthropie si le même OSIWA finance avec l’Union européenne les « forums de la gouvernance identitaire » chers au précité Benoît SCHEUER à travers « La Cité de l’Espérance » la nouvelle ONG créée par le tout sauf indépendant criminel juge ZORO BI (voir ci-après) après avoir créé en octobre 2000 le MIDH dont la mission principale jusqu'à aujourd'hui consiste à incriminer Laurent GBAGBO dans le charnier de YOPOUGON de 2000. Enfin cela ne saurait être une coïncidence si celui qui a prêté son avion personnel à OUATTARA en 1999 pour rentrer prendre le pouvoir que GUEI était sensé voler pour lui, Georges SOROS a octroyé 100 millions de dollars à HRW en septembre 2010 (http://www.hrw.org/fr/news/2010/09/07/george-soros-s-engage-verser-100-millions-de-dollars-human-rights-watch) soit quelques mois avant les élections présidentielles ivoiriennes dont on connaît la suite tragique.


  

"Nous avons créé Open Society Initiative for West Africa (Osiwa) pour promouvoir la démocratie " Voilà l'oeuvre de la SOROS-OUATTARANDIE en CÔTE D'IVOIRE : 

OUATTARA est bien le père de la rébellion et ce n'est pas nous qui le disons mais le chef rebelle Koné ZAKARIA :

EPIPHANE ZORO BI LE JUGE CRIMINEL OUATTARISTE PRESENTE COMME EXPERT INDEPENDANT DE LA CPI

Notre propos dans cet article consacré à ZORO BI est de montrer qu'il n'est pas du tout le défenseur des Droits de L'Homme qu'il prétend être au service de la manifestation de la vérité, de la justice et de la réparation du préjudice des victimes, mais bien un maillon de l'immense toile tissée par SOROS au plan mondial pour diriger le monde sans en avoir l'air en éliminant tous ceux qui les empêchent de piller tranquillement les richesses dont ils ont besoin pour garantir le train de vie de ceux qui dirigent le monde à leur seul profit, au mépris du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

La dépendance totale du "petit Juge" Epiphane ZORO BI à l'égard de son mentor OUATTARA n'est plus a prouver. Rappelons  tout d'abord que c'est lui qui a délivré le très contesté certificat de naissance qui a permis à OUATTARA de se prévaloir de la nationalité ivoirienne.N'oublions pas ensuite le rôle  qui lui a sans nul doute valu en récompense le poste de DG de l'AICF (Agence Ivoirienne de Coopération Française), rôle de premier plan donc  qu'il a joué dans le film de propagande toxique de Benoît SCHEUER : "CÔTE D'IVOIRE, POUDRIERE IDENTITAIRE" dont il est l'un des témoins à charge principaux aux côtés de Jean-Baptiste KABORE le fils d'Henriette DIABATE que l'on fait passer pour un responsable d'ONG burkinabé totalement impartial dans le film et d'Abdou TOURE le sociologue prétendument indépendant devenu ensuite porte-parole et ambassadeur plénipotentiaire de OUATTARA au BURKINA FASO toujours en poste à ce jour. 

On  doit également au petit juge partisan de DIMBROKO le livre totalement à charge contre le Président Laurent GBAGBO et tous ceux qui le soutiennent paru en 2004 aux éditions KARTHALA : "Désarmer la violence" en sus des éléments rapportés par Charles Blé GOUDE dans sa magistrale allocution de fin d'audience concernant son appartenance au RDR. Sur son engagement revendiqué au sein du RDR d'Alassane OUATTARA, voir les liens ci-dessous :



Le chien de garde Epiphane ZORO BI ne va pas s'arrêter là dans ses bons offices ouattaristes puisqu'il crée et dirige le MIDH (Mouvement Ivoirien des Droits de l'Homme) le 08 octobre 2000 avec son ami Maître Ibrahim DOUMBIA, ONG locale dont la tâche principale semble avoir consisté à expurger autant que faire se peut les exactions des rebelles des rapports "officiels" et publics sur la situation des droits de l'Homme (le MIDH est d'ailleurs très lié à la FIDH (Fédération Internationale des Ligues des Droits de l'Homme) de même que la LIDHO (Ligue Ivoirienne des Droits de l'Homme) qui émarge également au budget de l'OSIWA (Open Society Initiative for West Africa et nous leur avions déjà consacré la fin de  notre article sur sa participation active dans la mise à mort de la Côte d'Ivoire libre et indépendante : http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2014/06/les-mediamensonges-de-la-francivoire.html).

Mais ce qui nous intéresse avant tout ici, c'est de montrer comme le petit juge de DIMBROKO que d'aucuns aiment à dire solitaire est irrévocablement relié à la sanguinaire pieuvre-OSF de SOROS et ses milliers de ramifications à travers le monde. C'est ainsi qu'à la tête de  l'ONG "Cité de la Tolérance",  avec le concours d'OSIWA : 

« La jeunesse face au défi de la restauration de l’espace démocratique en Côte d’Ivoire. » Tel est le thème principal autour duquel, plus de quarante étudiants issus des différents établissements des régions de Côte d’Ivoire ont été invités. Et ce, dans le cadre de l’exécution de son projet intitulé « Appui à la participation des jeunes à la restauration de l’espace démocratique en Côte d’Ivoire », avec l’appui financier de Open Society Initiative for West Africa (OSIWA)."  Voir l'article en entier : http://news.abidjan.net/h/439847.html 




Tiens, tiens, mais c'est bien le pseudo expert indépendant Epiphane ZORO BI présenté comme tel par l'avocate des victimes Mme MASSIDA à la récente audience de Blé GOUDE devant la CPI que l'on aperçoit ci-dessous sous le portrait de OUATTARA :




N'oublions pas non plus que ces séminaires de formation (de désinformation serait peut-être plus adapté dans le cas d'espèce) sont organisés en partenariat avec Verbatims, une prétendue ONG de défense des Droits de l'Homme à la solde de la SOROS-OUATTARANDRIE avec à sa tête le bien connu propagandiste Benoît SCHEUER qui émarge elle aussi aux fonds européens (voir l'article complet sur : http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2014/05/benoit-scheuer-le-propagandiste-de.html).

"Le ‘’juge de Dimbokro’’, Epiphane Zoro Bi, a son idée pour ramener la Côte d’Ivoire sur le chemin de la cohésion.
Volontariste, il a soumis, lors d’un récent séjour au pays, cette idée au président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation, Charles Konan Banny.
Et, selon toute vraisemblance, M. Banny devrait confier au magistrat, un rôle dans le processus de réconciliation.
« Appui à la gestion des risques de conflits identitaires et à la construction de la citoyenneté en Côte d’Ivoire »,
tel est l’intitulé du projet qu’Epiphane Zoro-Bi doit conduire pour le compte de la Cdvr.
C’est sous le manteau de l’Ong belge ‘’Verbatims’’, en partenariat avec l’Ong ivoirienne ‘’Cité de la Tolérance’’ que le projet sera mené. Il s’étalera sur environ un an et demi et touchera, si l’on en croit la fiche technique que nous nous sommes procurée, les régions de l’Ouest du pays ainsi que le district d’Abidjan." 
http://news.abidjan.net/h/413285.html 



AUTRES LIENS SUR L'OSF-PIEUVRE ET SES INNOMBRABLES ONG-TENTACULES DE GEORGES SOROS, CE VAMPIRE MILLIARDAIRE CRIMINEL QUI MET LE MONDE A FEU ET A SANG POUR NOURRIR SON "PLAN COMMUN" D'ASSERVISSEMENT ULTRALIBERAL :



#CPI /Les Nouveaux colons (Soros, CPI & ONG) par A Atchadé part 1et2




Crise Ivoirienne ou comment l'ONU prend la démocratie en otage
Les traits de la nébuleuse apparaissent...: 
http://criseivoirienne.livejournal.com/11771.html?thread=2299


En Côte d'Ivoire comme en Syrie - Ceux qui s'appuient sur les rapports de Human Rights Watch sont des "salauds" 14 juin 2012 :
http://www.legrigriinternational.com/article-cote-d-ivoire-ceux-qui-s-appuient-sur-les-rapports-de-human-rights-watch-sont-des-salauds-69423206.html


Tout en s'efforçant de raison garder face aux bouffées d'angoisse qui nous assaillent légitimement quand nous constatons le déploiement organisé de toutes ces tentacules de l'OSF (Open Society Foundations) depuis 1993 qui a succédé à l'Open Society Institute, lui même ayant pris la place du trop décrié Fonds SOROS, ne perdons pas de vue que ce que cette mainmise des pseudo réseaux humanitaires et droitsdelhommistes sur la Côte d'Ivoire sont combattus par les forces vives du pays, au même titre que l'occupation militaire, économique, monétaire, culturelle de l'Occident pour tenter de la contrôler, sachant que tous les militants du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes n'étant pas dupes de la tentative de récupération et de falsification de l'histoire récente du pays. Gageons qu'il en est de même dans tous les autres pays dans laquelle les réseaux SOROS, ou encore ceux de la NED (National Endowment for Democraty) qui rien que pour la CÔTE D'IVOIRE finance 10 programmes dans des domaines très variés (http://www.ned.org/where-we-work/africa/c%C3%B4te-divoire). A nous de tisser des liens pour fédérer nos forces et organiser la Résistance à la même échelle mondiale que leurs attaques multiformes et multipolaires.

La plupart des ONG qui émargent au budget de l'OSF via ses branches régionales passent leur temps à minimiser, voire nier les crimes commis à l'encontre des pro-GBAGBO en inversant carrément la victime et le bourreau. C'est ainsi qu'à DUEKOUE, tandis que les femmes réfugiées du camp tenu par le HCR pleuraient leurs morts et invitaient à se lever pour dénoncer tant les disparitions de proches que leurs conditions de vie en mars 2012, une députée RDR (Flanizara TOURE) organisait une grande parade quelques mois plus tard pour célébrer une pseudo-réconciliation (https://www.youtube.com/watch?v=bdDyqShpuWo) à quelques semaines de la destruction du camp de NAHIBLY du 20 juillet 2012 avec son lot d'horreurs et de désolation (http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2013/03/la-deuxieme-tragedie-de-duekoue-en.html).

OFFICE&FOUNDATIONS
The Open Society Foundations are a family of offices and foundations created by philanthropist George Soros. This directory includes our offices and country and regional foundations located throughout the world.
Africa
Eastern Africa
Latin America & the Caribbean
Haiti
Fondation Connaissance et Liberte

L'IMPOSTURE DE DOMINIQUE OUATTARA
OU
L'INDECENCE CRIMINELLE FAITE FEMME

Au palmarès du criminal-charity business, la fondation "Children Of Africa" aurait sans doute une place de choix. Après OUATTARA, HOLLANDE et tant d’autres serviteurs de FRANÇAFRIQUE, la première Dame par usurpation d'une Côte d'Ivoire sous occupation française devait être honorée par l’UNESCO le samedi 27 septembre 2014 à PARIS suite à la sortie du livre de Pascal Dieudonné ROY-EMA  acheté à sa gloire : «Dominique Ouattara : Une dame des grandes causes humaines» dont le titre à lui seul est une injure faite à toutes les victimes de la recolonisation de la Côte d'Ivoire coup de bombes franco-onusiennes et de massacres ethnopolitiques à caractère génocidaire. Dommage que la gratification ne fut à titre posthume car cette mante religieuse narcissique n'a déjà que trop endeuillé la Côte d'Ivoire ! 

Sur les prix tâchés du sang des innocents ivoiriens remis aux bourreaux de la Côte d’Ivoire libre et indépendante :
http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2014/03/les-paillettes-de-sang-des-elephants.html
http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2013/05/mobilisation-contre-la-remise-du-pseudo.html
http://blogs.mediapart.fr/blog/christine-tibala/041113/non-ces-decorations-qui-deshonorent-la-france
http://blogs.mediapart.fr/blog/christine-tibala/011113/ouattara-decore-par-lacademie-des-sciences-doutre-mer-ce-lundi-04-novembre-paris
http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2011/09/la-lutte-continue-on-est-ensemble.html
http://news.abidjan.net/p/71737.html
http://news.abidjan.net/h/437705.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire