Quand on a un tel avocat, plus besoin d'ennemis !

Dans l'affaire MAHE, Maître NDOUMOU a débarqué en févier 2006 à ABIDJAN après les tests ADN confirmant l'identité du corps exhumé à MAN comme étant bien celui de Firmin MAHE et s'est présenté à la famille du défunt comme étant leur avocat.

Au mépris de toutes les règles déontologiques propres à sa profession, il leur a fait signer une convention d'honoraires dont il est le seul à posséder l'original fixant à 35% des gains qu'il obtiendrait le montant de ses honoraires.

Plus de 7 ans après, il réclame 20 000€ d'honoraires à deux des parties civiles après les avoir abandonnées depuis le 10 décembre 2012 soit 3 jours après le verdict honteux du 7 décembre condamnant les accusés à des peines de prison assorties d'un sursis intégral.

Soucieux de permettre à Jacques et Basile ainsi qu'aux autres parties civiles d'être réellement défendus, nous avons fait plusieurs réclamations auprès de Maître NDOUMOU, de l'ordre des avocats et du Procureur Général actuellement en cours d'instruction (voir :  http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2013/03/documents-affaire-mahe.html )

Maître NDOUMOU a aussitôt répliqué par une manoeuvre dilatoire en réclamations d'honoraires que nous vous communiquons ci-dessous.






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

FRANCIVOIRE : VICTIMES PERSECUTEES/BOURREAUX RECOMPENSEES (suite procès Koua/Dahi/Djédjé)

LE CALVAIRE DE JEAN ASSIE KOUATCHI PRISONNIER POLITIQUE IVOIRIEN

SOUTIEN A MARCUS VICTIME DE VIOLENCES POLICIERES ET POURTANT CONDAMNE COMME L'AGRESSEUR !