Du droit naturel d'enterrer ses morts à celui d'enterrer les dossiers gênants !

Cette "ordonnance aux fins d'inhumation d'un corps" a été remise à Jacques le frère aîné de Firmin MAHE en février 2006 à ABIDJAN dès que les premiers tests ADN ont établi que la dépouille exhumée de MAN était bien celle de son frère. Juste après, NDOUMOU s'est présenté comme étant l'avocat de la famille et a insisté pour que l'original de ce document lui soit remis. A ce jour, il n'aurait à notre connaissance fait aucune démarche pour permettre à la famille de pouvoir enterrer décemment Firmin. Que cache encore la dépouille de Firmin MAHE plus de 8 ans après son assassinat au point de tout faire pour que la famille ne puisse la récupérer ?



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

FRANCIVOIRE : VICTIMES PERSECUTEES/BOURREAUX RECOMPENSEES (suite procès Koua/Dahi/Djédjé)

SOUTIEN A MARCUS VICTIME DE VIOLENCES POLICIERES ET POURTANT CONDAMNE COMME L'AGRESSEUR !

LE CALVAIRE DE JEAN ASSIE KOUATCHI PRISONNIER POLITIQUE IVOIRIEN