Accéder au contenu principal

PETITIONS ET AUTRES FORMES DE RESISTANCE



PETITIONS ET AUTRES FORMES DE RESISTANCE


Un million de voix pour la libération du Président Laurent GBAGBO
LIEN SUR SITE EN LIGNE
Laurent Gbagbo, Président constitutionnellement élu en Côte d’Ivoire, investi le 4 décembre 2010, a été livré, le 11 avril 2011, par l’armée française, avec la complicité de l’ONU, à Alassane Ouattara, imposé à la Côte d’Ivoire sur la base de résultats frauduleux illégalement proclamés, mais reconnus par le représentant du secrétaire général de l’ONU, le Coréen Young-jin Choi. A l’écrasement militaire, rappelant les pires heures de sa politique coloniale en Afrique, la France a ajouté l’humiliation dont avait été victime le Congolais Patrice Lumumba avant d’être assassiné il y a un demi-siècle avec la complicité de l’ONU.
Laurent Gbagbo, opposant historique depuis la fin des années 1960 qui a incarné la lutte pour le multipartisme et la démocratie en Côte d’Ivoire, n’a jamais pris les armes et a été élu en 2000. Il a été remis par les éléments de la Force française Licorne à ceux-là même qui ont voulu le renverser par un coup d’Etat militaire en septembre 2002 précipitant la partition du pays et plongeant celui-ci dans une crise meurtrière pour le peuple ivoirien.

Nous, soussignés,
Pacôme Adjourouvi, Albert Bourgi, Guy Labertit, Christian Mensah, Calixthe Beyala, Olympe Bhëly Quenum, Marcel Amondji, Cheikh Oumar Diarrah, Amath Dansokho, Michel Galy, Gaston Kelman, Malick Ndiaye, Hermann Yaméogo,  Jean Marie Teno, Francis Kpatindé, Théophile Kouamouo, Léopold Gnininvi, Hervé Emmanuel Nkom...

DÉNONÇONS
  •  l’intervention de la France en Côte d’Ivoire qui outrepasse le mandat de l’ONU et viole le droit international ;
  • les mensonges d’Etat du gouvernement français et la complaisance de nombreux médias.
  • les exactions et les tueries perpétrées par les troupes d’Alassane Ouattara contre les partisans de Laurent Gbagbo depuis son arrestation illégale, dont la première victime a été l’ancien ministre de la Justice et de l’Intérieur Désiré Tagro
CONDAMNONS
la politique guerrière, illégitime et coûteuse, conduite par le Président Sarkozy, avec la complicité des Etats-Unis, de chefs d’Etat d’Afrique et de l’ONU ayant mis sous tutelle la diplomatie africaine.

DEMANDONS
La libération immédiate de Laurent Gbagbo car la réconciliation ne peut se faire en Côte d’Ivoire qu’avec Laurent Gbagbo vivant et libre.
http://www.petitionbuzz.com/petitions/presidentgbagbolibre 

LIEN VERS LA PETITION EN LIGNE :
Je porte plainte pour l'enlèvement du Président GBAGBO,sa famille et ses proches collaborateurs.
je porte plainte contre la france pour son action militaire en COTE D'IVOIRE, pour le fait que la france n'est pas désarmée les rebelles avant les élections présidentielles en CI, pour ce que la france ait pris parti dans le conflit IVOIRIEN, pour le fait que la france ait participé de façon passive à la tuerie des IVOIRIENS.



APPEL DE DOUALA Douala le 20 Décembre 2010
appeldedouala@gmail.com
LIEN VERS LA PETITION EN LIGNE :
http://www.petitions24.net/appel_de_douala
En 2002, la Côte d’Ivoire a été victime d’une tentative de coup d’Etat qui s’est transformée en une rébellion armée dans le nord du pays.
La tentative de coup d’Etat a causé la mort d’environ 10 000 civils.
Après plusieurs résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies restées sans effets, exigeant notamment le désarmement des rebelles, le chef de l’Etat Président de la République de Côte d’Ivoire, Laurent GBAGBO, a engagé le « Dialogue direct » en 2007 en vue de mettre fin à la crise politico-militaire que connaît le pays depuis 2002.
A cet effet, l’Etat Ivoirien a organisé et supporté seul les dépenses liées aux élections « les plus chères du monde » (120 milliards de francs CFA versés à la société française Sagem), qui ont abouti à l’annonce illégale et clandestine des résultats provisoires au quartier général de campagne d’un des candidats à l’élection par Youssouf Bakayoko président de la Commission Electorale Indépendante, organe administratif et à la proclamation des résultats définitifs par le Conseil Constitutionnel, conformément à la Constitution de la République souveraine de Côte d’Ivoire.
Convaincus que l’on ne peut construire  la paix et la démocratie sans le respect des Institutions d’un Etat et conscients que le développement durable des pays Africains passe nécessairement par la paix,
Les Intellectuels Africains, respectueux :
- de la Charte des Nations Unies, qui pose en son article 2.1, 2.2 et 2.4 le respect de la souveraineté et des institutions de chaque Etat Membre ;
 - de l’Acte Constitutif de l’Union Africaine, qui pose le respect des institutions souveraines en son article 3 (b) et le refus de la prise de pouvoir par les armes en son article 4 (p) ;
- de la Constitution et des Institutions dont le Peuple Ivoirien s’est librement doté,
Soutiennent les Institutions de la République Ivoirienne et le Peuple Ivoirien qui lutte pour le respect de sa souveraineté et
Lancent un appel ferme au Secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki Moon ainsi qu’au Président Sarkozy, exigeant de ces derniers qu’ils agissent
Conformément aux règles qui gouvernent les Nations Unies, à savoir le respect de la souveraineté des Etats qui la composent et par conséquent le respect des Institutions de l’Etat de COTE D’IVOIRE.
Le seul crime que Laurent Gbagbo a commis est d’avoir osé s’opposer à la scandaleuse tentative de recolonisation de la Côte d’Ivoire. Nous exhortons tous les Africains, malgré nos différentes options idéologiques, à s’opposer fermement et résolument à cette honteuse tentative de revassalisation de la Côte d’Ivoire.
Notre continent, l’Afrique, ne peut pas, ne doit pas négocier sa souveraineté et sa liberté, c’est pourquoi nous avons décidé, aux noms des Pères Fondateurs de nos Indépendances, de refuser les ingérences qui corrompent l’avenir de nos nations et de nos peuples. En toute souveraineté, nous, Intellectuels d’Afrique, nous nous engageons à refuser que le concept de Communauté Internationale et les Nations Unies soient le creuset de la fin de l’Histoire.
Signataires :
Hervé-Emmanuel N’KOM ; Mr le Bâtonnier Charles Tchoungang, Henriette Ekwe, Anicet Ekane ; Maître Célestin Kengoum ; Dr Samuel Mack Kit ; Maître Michel Etia ; Abanda Kpama ; Bikidik Paul Géremie ; Emmanuel Mbiga ; Dongmo Fils Valentin ; Manga Guillaume ; Faustin Bekolo ; Oscar Batamack ; Pr Takam ; Michaut Moussala ; Nathalie Yamb ; Ababacar Fall-Barros ; Bernard Guizot Takore ; Jean-Bosco Talla ;ESMEL ; Patrice AGBO ; Anne-Dominique GNOBOA ; Thierry Nana ; Jean-Paul Kondila ; Djeukam Tchameni ; Dondo Alain Yaka ; Munsa Nzinga Kandombe ; Jean-Paul Vanhoove ; Biidou Nguimatsa Zelezeck ; Gnahoua Ambroise ; Komandant Simi OL ; Komandant Simi OL ; Lambert Okundji Lutula ; Me Bernard Takoré ; Diane Laubhouët-Vally ; Guy-Patrice Lumumba ; Khady Faye ; Eric Assémian ; Christophe Bilé ; Antoinette Botti ; Mpacko Auguste ; nkolo foe ; WILLIAMS FRANK ; Paul Dieudonné EBONA ; Daniel NKOUTA ;Antoine BAKABADIO ;Ernest MILANDOU ;Solange NKODIA ;Emmanuel TATY-TATY ;Sylvestre NKOUKA dia MASSAMBA ;Honoré NDOUNIAMA ;Jean Claude MISIDIMBAMBAZI ;Edouard ITOUA EKABA ;Etienne MFOUTOU ;Denis Charles OBONGUI ;Christian ETOKA ;Elie MILANDOU ;Denise BOUETOUMOUSSA ;Mireille ELENGA ;Jean OSSOMBI ;Benoît Jean de Dieu ONGOUELE ;Christine POATY ;Chérise Claudia MPASSI ; Fulbert KOUYANGAMA ; Félicienne MOKEMIABEKA ; André ETOKABEKA ;Jeanne Marie GANGIA;Pauline MOUKOKO ;Adrienne PANGOU;Pierrette NDION ; Jean Louis PANDOU ; Willibrod Kabura ; Monique HARKIAN INWARDS ; Martin MÜLLER ; TIKI NKONGUE HENRI ;  Aref Mohamed AREF;Dondo Alain Yaka ;Munsa Nzinga Kandombe ;Jean-Paul Vanhoove ;Biidou Nguimatsa Zelezeck ;Gnahoua Ambroise ;Komandant Simi OL ;Lambert  ;Me Bernard Takoré ; Okundji Lutula ;Diane Laubhouët-Vally ;Guy-Patrice Lumumba ;André Bleu ;Badou Koffi ;Samen Beni ;Muele Musimi ;Marina Alice Tade ;Olive Sia ;Kone Ali ;Curtis Alexander ;Koua Oi Koua ;Alexandre Nguen;BEKRO Yves-Alain;MAMYRBEKOVA Janat épouse BEKRO ;Amadou Traoré
Abel NAKI
06 69 76 92 47

"Africain mais citoyen français" En 2012 je veux me faire entendre! Signez la pétition!

 
 
     
 ELECTIONS PRESIDENTIELLES  
France 2012
 
Pétition des binationaux
 
-Pétition, pour un vote sanction. A travers cette pétition, nous électeurs français, assurerons accorder notre vote lors de l’échéance présidentielle de 2012, au parti politique qui nous donnera garantie (par écrit) de prendre fait et cause sur le changement de politique étrangère, et le changement de vision de la France, sur les pays africains. 
 
-Nos voix iront au parti politique Français, qui se positionnera sur un réel changement de politique vis à vis des pays Africains et la dénonciation de la forfaiture internationale contre les peuples africains (Cote d’Ivoire, Libye, RDC, Burkina, Gabon Togo, etc....). Certaines présidents d'Etat africains sont considérés comme "d'éminents Démocrates" (Burkina - Faso, Tchad, Congo Brazzaville, Cameroun, Gabon, Sénégal, Benin, Mali, etc...), alors que nous savons tous de quoi il en retourne. Tant qu'ils jouent pour les occidentaux, la paix règne en maitre sur leur peuple. Dans le cas contraire, la paix fait  place au chaos et à la désolation. Leurs politiques poussent nos frères et sœurs à prendre la mer, à des sacrifices inimaginables, au péril de leurs vies.  Ne laissons plus les politiciens français décider, dans leurs salons ou autour d'un repas, de l'avenir de nos parents, et ne nous contentons plus d’être de simples observateurs, agissons !
 
L’Afrique est fatiguée. Elle a trop souffert et souffre toujours, de toutes ces manipulations politiques cachées derrière la bannière de la démocratie et de la protection des populations. A vouloir protéger les populations par la force, Mr Sarkozy, au contraire, invite les Africains à se diviser et à se détester.
- Mr Sarkozy a engagé, notre pays la France, sur un troisième front militaire (Afghanistan, Libye, Cote d’Ivoire) qui a des répercutions négatives sur les relations entre les français et les africains. L’ONUCI,  présente sur le sol Ivoirien, a les capacités militaires pour mener à bien sa mission. Nous observons que la France reproduit en CI, en Libye, le même schéma qu'au Rwanda. Installer la démocratie par la force militaire est une grande erreur de jugement de la part des diplomates français, Onusiens et de la communauté internationale.
 
La politique intérieure française, n’est pas au beau fixe. Le gouvernement, clame que les caisses de l’Etat sont vides. Alors pourquoi engager notre nation, la France, dans des conflits couteux, pour le contribuable français ? Et combien de militaires français sont morts dans les dernières opérations ? Combien de civils français victimes de représailles sur place ?
-Raisons pour lesquelles, nous citoyens français, d'origine africaine, ayant des membres de nos familles africains, ou tout simplement solidaires de la cause et refusant la politique étrangère actuelle du gouvernement, ne voulons plus être une minorité invisible. De part nos voix, nous allons faire en sorte d'être visibles et actifs. La France, par le biais de la "sacro sainte démocratie", nous permet de nous faire entendre, par le vote. Profitons-en! Nous n’irons plus voter sans que nos doléances ne soient prises en compte! D'une même voix, tous ensembles ! Donnons-nous une consigne de vote, et tenons-nous-en!
L'union fait la force! Soyons unanimes, pour une lutte commune!
Je  soussigné,
M....................................................................Domicilié:........................................................................ .............................................................. Tel: 0   -     -      -      -       .
Atteste avoir pris connaissance de la pétition des binationaux de France et m'engage à suivre après concertation de tous les concernés,  la consigne de vote.
Lu et approuvé,  signature.                                                            
Page facebook : petitionbinationaux2012
Si vous n'avez pas déjà signé cette pétition lors des manifestations, et que vous souhaitez le faire, merci de la retouner signée à petitionbinationaux2012@yahoo.fr . En cas de difficultés envoyez un petit message, on vous recontacte!


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SOUTIEN A MARCUS VICTIME DE VIOLENCES POLICIERES ET POURTANT CONDAMNE COMME L'AGRESSEUR !

FRANCIVOIRE : VICTIMES PERSECUTEES/BOURREAUX RECOMPENSEES (suite procès Koua/Dahi/Djédjé)

LE CALVAIRE DE JEAN ASSIE KOUATCHI PRISONNIER POLITIQUE IVOIRIEN