QUAND LES VICTIMES DE OUATTARA SE FONT ENTENDRE DEVANT LA CNDA !


Nous tenons à remercier toutes celles et ceux qui ont pu faire le déplacement pour venir soutenir Stephanie Christelle Koffi à l'occasion de son audience publique devant la Cour Nationale du Droit d'Asile ce jeudi 03 mai 2018. Nous saluons également tous ceux qui n'ayant pu venir en raison de la grève des transports, de leur travail, de la distance ou pour toute autre raison, nous ont accompagnés en pensée et en prière. 

Stéphy, notre soeur Stéphy, sois saluée, toi qui après avoir enduré toutes cette souffrances de l'exil en passant par l'esclavage en LIBYE as su garder ton calme malgré leurs questions pièges pour essayer de te faire passer une fois de plus pour une "milicienne" (c'est leur passe-temps favori), toi une victime de leur rébellion installée par les armes et dans le sang. Comme tu l'as si bien compris, la vérité est la chose la plus facile à gérer et nos ennemis ne peuvent rien contre ça ! En dépit de leurs questions maintes fois réitérées sur tes liens avec la FESCI ou le COJEP de Charles Blé Goudé, malgré leurs faux rapports prétendants que les "Patriotes" auraient brûlé des Dioulas, tu ne t'es pas laissée déstabiliser et tu as répondu posément, démontant avec précision leur storytelling mensonger habituel : "nous étions des partisans du Président Laurent GBAGBO qui avons décidé de nous organiser pour sécuriser le quartier et prévenir les infiltrations de rebelles. Je n'ai jamais commis ni assisté à des violences sur le barrage que j'ai tenu pendant deux mois jusqu'à la chute du Président Laurent GBAGBO le 11 avril 2011". Quand ils prétendent encore que ce sont les rebelles les victimes, tu rappelles comment ils ont arrêté et tabassé tes compagnons de lutte dont Billy George le doyen du groupe et un autre jeune dont tu restes sans nouvelle jusqu'à aujourd'hui. 

A leur éternelle et indécente question sur l'actualité de tes craintes en cas de retour au pays, tu as rappelé que tu avais appris récemment qu'Hervé, un de tes camarades aux mains nues qui tenait un des 4 barrages d'autodéfense à YOPOUGON avec toi aurait été tué par balles dans des circonstances troubles à la MACA au moment des mutineries avec Yacou le Chinois.Tu as également relaté le calvaire de ton compagnon à la vie comme à la lutte, Momo LaCaresse De Gbagbo qui lui a goûté au calvaire de la MACA avant de pouvoir échapper à cet enfer tandis que deux de tes jeunes compagnons de lutte croupissent toujours en prison accusés un d'atteinte à la sureté de l'Etat et de crimes contre l'humanité pour l'autre, pendant que les crimes eux sont bien perpétrés mais que c'est vous qui en êtes les victimes. 

Je voudrais pour finir tirer un coup de chapeau particulier à Maître LINO qui a accompagné ton témoignage d'une magnifique plaidoirie replaçant le combat de Laurent GBAGBO pour le droit du peuple ivoirien à disposer de lui-même au centre du débat. Pour la première fois en 7 ans d'accompagnement de demandeurs d'asile, j'ai enfin pu apprécier qu'une avocate plaide le cas particulier d'une victime "pro-GBAGBO" au regard du procès qui se déroule à LA HAYE. Et cette brillante jeune avocate française de s'appuyer sur les rapports du SG Michel Gbagbo concernant la situation des prisonniers politiques, tout en rappelant que ce sont les mêmes rapports portant les accusations de crimes commis par les Patriotes qui ont été démontés devant la Cour Pénale Internationale au point qu'à ce jour aucune charge n'a été confirmée contre le Président Laurent Gbagbo et son Ministre Charles Blé GOUDE. CQFD (Ce Qu'il Fallait Démontrer) ! Reste à attendre sereinement la décision qui sera rendue le 24 mai 2018 à 15h...

Pour rappel, il s'agissait de soutenir Christelle qui comparaissait devant la CNDA ce jeudi 03 mai 2018 après le rejet de sa demande d'asile par l'OFPRA au motif que les Pro-Gbagbo auraient brûlé des Dioulas et que OUATTARA aurait parait-il tenu ses promesses de réconciliation :
https://contrepoids-infos.blogspot.fr/2018/04/appel-la-solidarite-en-matiere-dasile.html

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SOUTIEN A MARCUS VICTIME DE VIOLENCES POLICIERES ET POURTANT CONDAMNE COMME L'AGRESSEUR !

FRANCIVOIRE : VICTIMES PERSECUTEES/BOURREAUX RECOMPENSEES (suite procès Koua/Dahi/Djédjé)

LE CALVAIRE DE JEAN ASSIE KOUATCHI PRISONNIER POLITIQUE IVOIRIEN