CYRIL BENSIMON OU L’ART DE LA DESINFORMATION

Cyril BENSIMON [1] reprend du service pour « casser » du Pro-GBAGBO sans en avoir l’air… En effet en apparence, il ne s’agit ni plus ni moins que d’informer l’opinion publique de l’acquittement du Président Laurent GBAGBO et de son Ministre Charles Blé GOUDE. Sauf que tout est orienté… Bien insister sur les crimes contre l’Humanité dont ils étaient accusés en se gardant bien de rappeler qu’aucune preuve n’a été apportée contre eux et qu’ils ont donc été accusés à tort. Plus subtilement Cyril BENSIMON nous présente un partisan de Laurent GBAGBO tout sauf sympathique. Ce Monsieur qu’il présente comme un professeur (sans doute  en écho à la « République des professeurs » souvent évoquée lorsqu’on parle des soutiens de Laurent GBAGBO largement majoritaires dans l’Education Nationale il est vrai) annonce qu’il va brûler le marché comme si les personnes violentes, armées et dangereuses en Côte d’Ivoire étaient les partisans de Laurent GBAGBO et non ceux de OUATTARA comme nous le savons tous et surtout comme nous en avons la preuve[2].
Ce qui est choquant dans cet article, c’est que Cyril BENSIMON présente une fois de plus les Pro GBAGBO comme des supporters violents au comportement ouvertement criminel («moi, je vais aller brûler le marché » fait-il dire à un de ses personnages). Quand on sait que ces violences meurtrières largement documentées concernent surtout les partisans de OUATTARA dont les crimes restent jusqu’à ce jour impunis, que des centaines de militants partisans du Président GBAGBO ont disparu, on est en droit de s’indigner d’autant que ce médiocrate pour ne pas dire médiacrasseux n’en est pas à son coup d’essai.
Comme il l’avait déjà fait le 06/10/2012 à la faveur de « fuites »  autour d’un pseudo rapport confidentiel du groupe d'experts des Nations unies[3], Cyril BENSIMON se cache derrière une vraie fausse information pour salir le camp déjà très éprouvé des partisans du Président Laurent GBAGBO[4]. Dans ce soit disant rapport de l’ONU que le journaleux de RFI prétend s’être procuré, il est dit que des proches de Laurent GBAGBO tel Charles Blé GOUDE, Marcel GOSSIO,… se seraient retrouvés au MALI pour planifier des actions armées contre le régime OUATTARA et seraient de mèche avec des mouvements terroristes tels que Ansar Dine.
A toutes les victimes des exactions de OUATTARA et de ses chiens de guerre qui continuent de se pavaner tandis que les bourreaux du peuple ivoirien coulent des jours paisibles, nous disons que trop c’est trop et que même si nous respectons la liberté de la presse, des fossoyeurs de vérité tel que Cyril BENSIMON doivent être dénoncés car ils ont du sang sur les mains, le sang des Ivoiriens que le pouvoir criminel de OUATTARA a expropriés, chassés, violés, torturés et assassinés dans l’indifférence, voire avec l’appui d’une grande partie de l’opinion publique tant nationale qu’internationale[5].

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

QUI A TUE LAURENT DEFOSSEZ A ABIDJAN ET POURQUOI ?

LE PETIT JUGE EPIPHANE ZORO BI : LA CREATURE DE OUATTARA ET DE SES MAITRES OCCIDENTAUX

« LES VALISES DE SANG DE OUATTARA »