RACISME EN NOIR ET BLANC


En ce samedi 02 décembre 2017, journée internationale pour l’abolition de l’esclavage, il n’est pas inutile de rappeler que si « seuls ceux qui s’aiment connaissent le bonheur de s’enrichir en donnant »… Cela n’occulte en rien une réalité objective : la France est profondément raciste, un racisme sur fond de négrophobie et d’islamophobie qui redouble les effets du déterminisme social :

Je suis « blanche » et j’ai 5 fois ? 10 fois ? 100 fois ? 1000 fois ? 100000 fois moins de risques :

- De me faire violer en RDC ou ailleurs dans un pays en proie aux luttes des multinationales pour contrôler l’accès aux richesses minières et qui utilise le viol comme arme de guerre, véritable féminicide à ciel ouvert qui ne parvient même plus à franchir le seuil de notre conscience collective anesthésiée par les médiamensonges de l’oppresseur ;

- D’être exterminée à Duékoué ou ailleurs parce que la France et ses multinationales de l’agrobusiness notamment comme Bolloré, Dreyfus ont décidé de repeupler ma riche et hospitalière région cacaoyère d’une main d’œuvre étrangère corvéable et malléable à merci sur fond d’instrumentalisation ethnico-politique ( voir La Francia in nero documentaire de Silvestro MONTANARO (VO) ;

- D’être vendue et mise en esclavage en fuyant la misère de mon pays d’origine orchestrée par l’Occident comme Stephy, torturée en LIBYE après avoir fui la dictature de OUATTARA en CÔTE D’IVOIRE ;

- D’Être contrôlée et me faire abattre par la police comme Adama TRAORE parce que « Noir » ou comme Amine Bentounsi parce que «Arabe » (recensement des victimes connues depuis 2005)

- De me faire sodomiser comme Théo à coups de matraque en public par des représentants de la force publique payés pour nous protéger () ;

- De mourir noyée dans un fleuve à Venise sous les moqueries des passants comme Pateh Sabally, un Gambien de 21 ans () ;

- De tomber sous le coup des actes terroristes des groupuscules islamistes ou autres que l’Oxydant a pris l’habitude de former ou de protéger en bon pyromane qu’il est et pour la défense de ses seuls intérêts bien compris ;

- De recevoir une OQTH (Obligation de Quitter le Territoire Français) parce que les dirigeants « bienpensants » qui gouvernent la France ont décidé que le pantin qu’ils ont installé à la tête de mon pays sert mieux les intérêts de nos multinationales ;

- De subir des contrôle au faciès humiliants, aussi répétitifs qu’abusifs ;

- De crever de faim dans la rue ;

- D’être expulsé de mon logement ou déguerpi de mon campement de fortune ;

- De savoir ce que cela fait d’être jugé uniquement sur la couleur de sa peau ;

- D’être poursuivie à 8 ans dans les rues de mon village par des gamins hystériques avec des batons qui crient à mort le « bougnoule », le « bicaud » comme mon fils métis ;
- …
- BREF d’être victime d’actes racistes, parce que je veux bien que quelques mini-actes de racisme anti-blancs aient pu être posés – et encore il faudrait aller voir de plus près ce que l’on entend par là – mais la triste réalité reste quand même que ce sont bien les non blancs qui subissent le plus d’actes racistes des plus bénins aux plus tragiques. Il faudrait arrêter d’inverser la victime et le bourreau.

Mon mari est noir et il a 5 fois ? 10 fois ? 100 fois ? 1000 fois ? 100000 fois moins de chances que moi de :

- De gagner près d’un million d’euros dans le cadre d’un emploi fictif ou hériter de la fortune de ses parents comme… Là je ne crois pas qu’il y ait besoin de donner d’exemples… On sait tous de qui je veux parler ;

- De fréquenter de « bonnes » écoles ou d’être simplement scolarisé ;

- D’accéder à un logement décent ;

- D’accéder à la culture, aux loisirs et aux sports de la pensée dominante ;

- D’être enterré dignement ;

- D’être récompensé pour services rendus à la Nation (en revanche il a toutes les chances d'être dénigré voire assassiné pour ne pas le faire comme dans le Massacre de Thiaroye du Premier décembre 1944)

- De gravir normalement les échelons de la hiérarchie de son entreprise ;

- De bénéficier d’un non-lieu alors qu’il aurait provoqué la mort de 2 jeunes de cité « Zyad et Bouna » (à noter que Jean Pierre MIGNARD l’avocat blanc des familles des victimes est également celui de OUATTARA en Côte d’Ivoire) ;

- De pouvoir agir en légitime défense tant il est vrai que nous les Blancs avons le droit de résister à l’oppression tandis que les « Noirs » n’auraient que le droit d’être non-violents et encore sous réserve de ne pas trop contrarier les intérêts des « Blancs » dominants auxquels cas ils deviennent immédiatement des ennemis à éliminer par n’importe quels moyens (il suffit de se rappeler le sort fait à Lumumba, Ben Barka, Boganda, Um Nyobé, Ouandié, Max Moumié, Modibo Keita, Mariem Ngouabi Sankara, ou encore Khadafi sans oublier Gbagbo ou encore l’emblématique Mandela récupéré dans le panthéon occidental dès lors qu’il ne menaçait plus trop leurs intérêts après pourtant avoir été condamné à la peine de mort comme terroriste –peine heureusement communée en prison à perpétuité par les mêmes Blancs dominants 30 ans plus tôt sous la pression des pays maghrébins à l’ONU) ;
- …
Nos enfants sont métis et je ne sais pas trop ce qu’il en est des statistiques quant à leurs chances de connaître un monde moins inégal que celui dans lequel nous vivons, mais il m’est de plus en plus difficile de les accompagner sur le chemin de leur scolarité où on leur enseigne les grandes valeurs de la République française que l’on ne cesse de bafouer ou de laisser bafouer au quotidien. A nous de faire en sorte que cela change !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

FRANCIVOIRE : VICTIMES PERSECUTEES/BOURREAUX RECOMPENSEES (suite procès Koua/Dahi/Djédjé)

LE CALVAIRE DE JEAN ASSIE KOUATCHI PRISONNIER POLITIQUE IVOIRIEN

SOUTIEN A MARCUS VICTIME DE VIOLENCES POLICIERES ET POURTANT CONDAMNE COMME L'AGRESSEUR !