TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

mardi 2 octobre 2012

NON A L'ESCLAVAGE MONETAIRE ET AUX NEGRIERS DES TEMPS MODERNES !

MOTION AU MINISTRE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES CONTRE LA CELEBRATION DU FRANC CFA PAR ALASSANE DRAMANE OUATTARA
Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finance

En ce vendredi 05 octobre 2012 où Alassane Dramane OUATTARA, Président de fait de la République de Côte d’Ivoire inaugure un colloque consacré au 40ème anniversaire des accords de coopération de la zone franc en votre présence,  

Nous, Mouvements, Associations et militants panafricains dénonçons vigoureusement la politique du Gouvernement Français dont vous faites partie et ce à double titre.  

Tout d’abord en matière de coopération économique et monétaire avec l’Afrique francophone, nous considérons que le Franc CFA (Franc des Colonies Françaises d’Afrique à l’origine) que vous célébrez aujourd’hui est une monnaie d’asservissement au service des seuls intérêts occidentaux pour ne pas dire hexagonaux. En commémorant ces accords de coopération monétaire qui régissent la zone Franc, vous niez aux peuples africains francophones le droit de choisir librement leur monnaie ainsi que les instances en charge de sa gestion comme si les rapports de domination inscrits dans le Pacte colonial continuaient de régir les rapports de la France avec ses anciennes colonies. Ainsi pour garantir la libre convertibilité du Franc CFA supposée assurer la stabilité monétaire favorable au développement économique, les 15 Pays Africains membres de la Zone Franc (PAZF) ont signé ces fameux accords de coopération monétaire qui les obligent à déposer la moitié de leurs recettes au Trésor Public Français. Les Institutions de la Zone Franc à commencer par les Banques centrales de ces unions monétaires sont entièrement inféodées à la France qui dispose seule du pouvoir décisionnaire. Arrimé au Franc Français puis à l’Euro, le Franc CFA a freiné le développement de ses membres par rapport aux autres pays africains, anglophones notamment. La dévaluation du Franc CFA de 1994 et les Politiques d’Ajustement Structurel imposées par la Communauté Internationale et ses relais locaux - les dirigeants Africains dociles et complaisants que vous soutenez, au pouvoir depuis plus de 40 ans pour certains d’entre eux - ont eu des conséquences économiques, sociales et politiques dramatiques.  

Nous vous exhortons donc à faire le bilan réel de ces 40 années de coopération monétaire (70 ans dans les faits) à la lumière des conséquences désastreuses de ces traités jamais soumis à l’approbation des peuples souverains d’Afrique en termes de développement des inégalités, de coupes sombres dans les dépenses de santé et d’éducation, de privatisations sauvages privant ces pays de l’exploitation légitime d’une grande partie de leurs ressources. Les seuls bénéficiaires de cette politique monétaire sont avant tout les grandes multinationales – surtout françaises - qui ont remporté des parts de marchés énormes dans tous les secteurs de l’économie françafricaine (Bouygues, Bolloré, Total, Armajaro, Sifca,…).

Nous exigeons que ce bilan se fasse dans la transparence - sous contrôle parlementaire par exemple - loin de l’opacité habituelle des réseaux occultes de la Françafrique afin de comprendre le fameux « paradoxe de l’abondance » qui montre que ce sont les pays africains les plus richement dotés en matières premières et autres ressources stratégiques qui connaissent les situations les moins enviables aujourd’hui. 
Outre la politique de la zone franc préjudiciable aux peuples africains, nous condamnons une fois de plus la réception de M. Alassane Dramane Ouattara par les plus hautes autorités de l’Etat Français et tenons par cette manifestation à :
  • Rendre hommage aux victimes de la guerre néocoloniale en Côte d’Ivoire qui n’a pas commencé avec la crise postélectorale mais bien avec le coup d’Etat du 19 sept 2002 ;
  • Dénoncer l’occupation illégale de la Côte d’Ivoire, le non respect des institutions souveraines du pays tels le Conseil constitutionnel et l’Assemblée Nationale ainsi que les innombrables atteintes aux libertés fondamentales, notamment la liberté d’expression ;
  • Exiger la libération du Président Laurent Gbagbo, de ses proches et de toutes les personnes arbitrairement poursuivies et illégalement détenues ;
  • Réclamer le retrait immédiat de toutes les troupes d’occupation militaire en Côte d’Ivoire et ailleurs ainsi que l’indépendance économique et politique véritable !
Aucun pays au monde n’a jamais réussi à se développer sans battre sa propre monnaie. Alors même si l’on sait que « la France n’a pas d’amis, elle n’a que des intérêts » (dixit le Général de GAULLE), à moyen et à long terme, une Nation - fut-elle la France - ne peut prospérer au détriment des autres peuples qui ne vont pas supporter éternellement le joug néocolonial sans rien faire ! Autrement dit si vous n’agissez pas au nom des valeurs humanistes dont vous vous revendiquez, faites le par intérêt, pour éviter flux migratoires massifs et conflits meurtriers en cours ou à venir.

Fait à Paris le 05 octobre 2012




Plus de détails la commémoration que nous dénonçons :

http://www.nouveaucourrier.info/2012/09/25/ouattara-encore-en-voyage-en-france-debut-octobre-pour-le-40eme-anniversaire-de-la-zone-franc/

Liens vers des articles ou des vidéos qui remettent en cause le franc CFA :


http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=3lusUx4Kw34 (Voici comment la France appauvrit l'Afrique à travers le CFA : Nazisme Monétaire(1/8)) http://youtu.be/3lusUx4Kw34
http://www.youtube.com/watch?v=F22SHsoNPWs&feature=relmfu (Voici comment la France appauvrit l'Afrique à travers le CFA : Nazisme Monétaire(2/8)) http://youtu.be/F22SHsoNPWs
http://www.youtube.com/watch?v=VvwK7DEgqB0&feature=relmfu (Voici comment la France appauvrit l'Afrique à travers le CFA : Nazisme Monétaire(3/8)) http://youtu.be/VvwK7DEgqB0
http://www.youtube.com/watch?v=skm_IPEg6x4&feature=relmfu (Voici comment la France appauvrit l'Afrique à travers le CFA : Nazisme Monétaire(4/8)) http://youtu.be/skm_IPEg6x4 
http://www.youtube.com/watch?v=VGJb9GXt0fk&feature=relmfu (Voici comment la France appauvrit l'Afrique à travers le CFA : Nazisme Monétaire(5/8)) http://youtu.be/VGJb9GXt0fk
http://www.youtube.com/watch?v=S8WYYxhozLw&feature=relmfu  (Voici comment la France appauvrit l'Afrique à travers le CFA : Nazisme Monétaire(6/8)) http://youtu.be/S8WYYxhozLw
http://www.youtube.com/watch?v=sitz1ZBiggg&feature=relmfu  (Voici comment la France appauvrit l'Afrique à travers le CFA : Nazisme Monétaire(7/8)) http://youtu.be/sitz1ZBiggg
http://www.youtube.com/watch?v=78IRMPjzH2Q&feature=relmfu (Voici comment la France appauvrit l'Afrique à travers le CFA : Nazisme Monétaire(8/8)) http://youtu.be/78IRMPjzH2Q












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire