JUSTICE POUR BRICE SIESSON

La mort du jeune Brice SIESSON a été annoncée le 26 février 2018, soit plus de 4 jours après sa disparition. Tandis que sa mère apprenait les circonstances troubles de son décès (tué accidentellement au domicile du député Evariste MEAMBLY par un de ses hommes de main selon la version de ce dernier), la famille devait encore attendre 2 jours avant de pouvoir récupérer le corps et de constater que des blessures apparaissaient sous les balles comme si l'on avait voulu dissimuler autre chose. Très vite la famille va demander à avoir des explications sur les circonstances de la tragédie.

- Si c'est un accident, pourquoi ne les a-t-on prévenus que 4 jours après le prétendu accident mortel par balles ?
- Si c'est un accident, pourquoi le corps n'a-t-il pas été immédiatement montré à la famille après qu'une autopsie soit immédiatement ordonnée et effectuée pour confirmer la thèse de l'homicide involontaire ?
- Si c'est un accident, pourquoi une enquête n'a-t-elle pas été ouverte au moment et sur le lieu du drame par le propriétaire des lieux, à savoir le député Méambly ?

Suite au déchainement légitime des passions sur les réseaux sociaux, le député MEAMBLY a annoncé une conférence de presse pour le lundi 12 mars 2018. Il a dans le même temps porté plainte contre le cyberactiviste Gala Kolebi. Ce dernier a confié la défense de ses intérêts à l'ONG Solidarité Peuple Wê dirigée par Martine Kei Vao dont on connaît le travail inépuisable pour que justice et vérité soient rendues au peuple Wê victime d'une véritable épuration ethnicopolitique que nous sommes de plus en plus nombreux à dénoncer comme relevant d'un génocide qui ne dit pas son nom. 

LIEN VERS LE DIRECT DU COUPLE DE LANCEURS D'ALERTES CITOYENNES Mahély BA ET Herve DjéDjé SUR LES ACTIONS A MENER POUR FAIRE LA VERITE SUR LA MORT TRAGIQUE DE BRICE SIESSON !
Dans ce Direct du vendredi 09 mars 2018, un oncle de Brice SIESSON confirme que le Député MEAMBLY n’en est pas à son premier assassinat. Il y a 20 ans, il a été témoin du meurtre de son neveu mais les pressions et les menaces ont été trop fortes pour engager une procédure. A l’époque déjà, le député MEAMBLY avait tout fait pour que le corps de la victime ne soit pas autopsié. Que l’esprit de Justice et de Vérité de Brice nous guide pour que les victimes de MEAMBLY et leurs familles soient enfin reconnues et prises en charge pour pouvoir faire leur deuil !

Gala Kolebi 26 février, 22:51 
La mort de Brice Siesson a été annoncée aujourd'hui. À l'aide de balles réelles, il a été tué par l'un des gardes du corps du terrible député M.MEAMBLY. C'était ce jeudi 22 Février que son homme à tout faire, appelé abusivement garde du corps a envoyé une balle chaude dans le ventre du Jeune Brice. En réalité, il n'a pu être sauvé. C'est donc depuis ce jeudi là que le fils unique de dame Siesson est mort assassiné froidement.
Dame Cécile Siesson fille de salle au CHU de Yopougon , la mère de Brice, a cherché vainement son fils pendant quatre jours. C'est aujourd'hui que l'équipe de M. MEAMBLY, dont Brice fait partie, lui a annoncé sa mort.
Le fameux garde du corps dit qu'il l'a tué par mégarde. Est-ce vrai son argument? Brice s'est-il opposé à une sale besogne du groupe ? Brice a-t-il découvert quelque chose de peu glorieux de la part du gang ? S'agit- il vraiment d'une erreur ? Les rigoureuses enquêtes nous en diront plus.
Naturellement sa mère est inconsolable, toutes ses soeurs sont actuellement autour d'elle en train de pleurer à son domicile sur la route de Dabou. Je comprends aisément, pourquoi le député monsieur la TERREUR était arrivé en retard, et très nerveux à la cérémonie d'intronisation du chef canton de Semien. Rappel : M. Méambly est le député qui avait faire tabasser presqu'à mort un militant du FPI Facobly, parce que ce dernier aurait déchiré une de ses affiches.
Nous y reviendrons demain. Bonne nuit camarades. Repose en paix Brice. Gala Kolebi #CyberPolitiqueIvoirienCPI #RipBrice

Accroupi en chemise blanche à côté de M. Méambly, c'est le jeune Brice assassiné froidement, par un de ses gardes du corps. Un des cousins du défunt vivant en Occident nous a appelés ce matin.
《 ...Ce n'est pas la première fois que, les jeunes de la région qui tentent de s'approcher de lui, dans le but d'avoir quelque chose à faire, pour nourrir leurs familles meurent de façon atroce. Il y a quelques temps de cela, un autre a été assassiné devant sa cour, selon lui par des braqueurs.
J'ai dit à mon cousin de sortir de chez lui, que c'est un homme dangereux . Il m'a dit qu'il vient d'avoir le BAC , il a besoin de lui pour travailler, et qu' il va donc se mettre à son service .

Voilà maintenant ! C'est sur ton mur j'ai vu la nouvelle et je viens d'avoir sa maman qui est en pleurs jusqu'à présent. On va porter plainte! Tôt ou tard nous serons tous à Abidjan et il va s'expliquer devant la justice! Il va le payer!!!》
Bonjour enfants et amis de la Côte d'Ivoire. Aidons les parents de Brice SIESSON à prier pour le repos de son âme. Rip Brice, ta maman t'aime, tu l'aimes aussi, c'est pour ça que tu as été assassiné, que Dieu te reçoive dans son royaume. Quand est-ce que tout ça va changer en Côte d'Ivoire?

Gala Kolebi 28 février, 15:36 
Selon les faits présentés par l'équipe du député Méambly, c'est une balle sortie par inadvertance qui a tué le jeune Brice. Alors :
1☆Pourquoi y a t-il des sparadraps sur plusieurs parties de son corps? 2☆Est ce qu'on peut être arrosé de balles, lorsqu'il s'agit de mégarde? 3☆Pourquoi les sparadraps qui seraient les trous de balles, sont ils aussi éloignés, comme si on avait bien mesuré pour tirer à chaque fois ?
4☆ Pourquoi depuis jeudi, c'est jusqu'à lundi la famille de Brice a été informée? 
5☆Pourquoi après l'annonce du décès le lundi , il a fallu que les parents TEMPÊTENT, avant de voir le corps de leur enfant aujourd'hui mercredi? 
6☆Pourquoi , pourquoi et pourquoi?
Ce sont des questions que je pose afin qu'ensemble on puisse s'expliquer et se faire comprendre l'affaire . La vie humaine est sacrée? Gala Kolebi #CyberPolitiqueIvoirienCPI #JeDetesteLinjustice

URGENT ! LE DÉPUTÉ MEAMBLY PORTE PLAINTE CONTRE GALA KOLEBI
Gala Kolebi 1 mars, 23:48

Pour avoir dénoncé l'assassinat suspect d'un jeune à son domicile, le député Méambly Evariste veut mettre Gala Kolebi au gnouf.
Tant mieux les réelles conditions dans lesquelles Brice Siesson est mort seront connues. Car c'est juste ce que je demande. 
On lui demande de dire réellement comment le crime a été commis, lui c'est l'homme qu'il veut mettre en prison.
Est ce qu'on a besoin d'aller en prison pour qu'il dise comment l'enfant est mort ? Donc il veut me mettre en taule pour ne plus qu'il ait quelqu'un pour parler de l'affaire? Qu’ai-je fait de si mal ?



C’est le monde à l’envers. L’équipe du député Evariste Méambly a elle-même annoncé le décès du jeune Brice Siesson, membre lui-même de la garde rapprochée de monsieur Méambly. L’equipe de monsieur Méambly a cependant évité de préciser les conditions dans lesquelles Brice Siesson a trouvé la mort. Ce sont ces conditions que l’activiste Gala Kolébi, sur la base de témoignages de proches du défunt, a essayé de présenter.

En effet, selon Gala Kolébi, le jeune Brice SIESSON aurait été tué le jeudi 22 février 2018 à l’aide de balles réelles par l’un des gardes du corps du député Evariste Méambly au domicile du député. Cependant, informe Gala Kolébi, l’équipe de monsieur Méambly n’a pas donné l’information du décès de Brice Siesson à sa famille, en témoigne l’amertume dans laquelle était plongée dame Cécile Siesson, la mère de Brice, qui a cherché vainement son fils pendant quatre jours.

Faute d’informations précises sur les conditions de la mort de Brice Siesson et face à la volonté manifeste de cacher sa mort, l’activiste a avancé des hypothèses sur les motifs de ce qu’il a qualifié d’assassinat. Chose curieuse, au lieu de donner les informations sur les conditions de la mort du jeune Brice Siesson afin de faire taire les spéculations, le député Méambly a choisi de porter plainte contre l’activiste Gala Kolebi.
Espérons que la justice ivoirienne va s’auto-saisir aux fins de faire la lumière sur cette mort étrange.

LA CLINIQUE FARAH ET LA MÈRE DE BRICE ASSASSINÉ AU DOMICILE DU DÉPUTÉ MEAMBLY

Gala Kolebi 2 mars, 20:22
Dans la conversation téléphonique [à suivre sur le lien ci-dessus] la clinique demande à la mère du défunt de payer 3,5 millions qui SERAIENT les frais des soins appliqués .
Pourtant, la mère n'a été contactée ni de loin ni de près pendant que son fils y était. Pourquoi c'est après avoir envoyé l'enfant à la morgue que sa mère est contactée pour payer une facture dans laquelle elle n'est impliquée dés le départ ?
Par ailleurs, quelle est cette gentille clinique, qui soigne un malade, et demande la facture après la mort, pendant que le corps est déjà à la morgue , de surcroît à une personne qui n'a rien signé pendant l'entrée du malade dans l'établissement.? C'est bizarre non ?
Ivoiriennes ivoiriens, habitantes et habitants de la Côte d'Ivoire, désormais allez vous faire soigner dans la polyclinique FARAH, elle est très très gentille.
Ensuite, pourquoi traverser toutes les cliniques de la commune de Cocody où il y a eu le drame pour envoyer la victime dans une clinique à Marcory, alors qu'il s'agit d'un cas urgent ? N'ont t-ils pas eu peur qu'il meurt dans un embouteillage, puisqu'ils n'étaient pas en ambulance?
À quoi sert -il RÉELLEMENT cet appel de la clinique Farah ? Je n'accuse personne c'est juste pour mieux comprendre cette affaire. Ou bien ?

Gala Kolebi 4 mars, 21:08  Regardons ensemble: en réalité il y a plutôt quatre sparadraps sur le corps du défunt . Les trois plus visibles vous les voyez tout de suite . Mais regardez sur le bras, il y a un autre sparadrap.
Quelle est cette mystérieuse balle perdue qui blesse au niveau de la clavicule, perce la poitrine, perfore les cottes et fracture le bras ? Par où est elle rentrée pour sortir et enfin bousiller le bras ?
Le cou semble être aussi cassé. Sinon pourquoi il n'est pas raide comme les autres corps des morgues?
Le drame a eu lieu aux environs de midi, pourquoi la victime est-elle arrivée à la clinique Farah à 20h30mn? Existe-t-il une chambre de RÉANIMATION et des médecins là où le drame a eu lieu, pour dire que tout ce temps perdu est dû à la première acrobatie de sauvetage?
C'est juste pour que nous tentions ensemble de mieux comprendre. Vraiment beaucoup de courage à l'honorable Méambly, qui est très peiné à cause de ce qui est arrivé à son bon petit. Je n'accuse personne , c'est juste que cette balle est mystérieuse. Il est 21h 07 à Facobly
TENIN TENIN - Officiel 4 mars, 22:36
Une autre Affaire qui mérite des éclaircissements afin que les parents du défunt fassent leur deuil.


Brice Siesson diplômé en quête d'emploi fait la connaissance d'un député ivoirien au cours d'une manifestation dans leur région parce que tous originaires de l'Ouest profond de la Côte d'Ivoire. Voilà qu'un jour du mois de février selon la mère du jeune homme, son fils l'appelle au phone pour lui signifier qu'il a été appelé par le Député donc il part là bas.
"Ce Jeudi 22 Février 2018, Brice reçoit un appel du député pour faire partie de sa délégation pour se rendre à Semian pour une fête. Le jeune homme informe sa mère et prend la direction du domicile du député à COCODY".
Ce même Jeudi 22, l'un des garde de corps du député aurait tiré sur Brice au domicile du Député ; on nous parle de balle perdue. Le lundi 26 Février, la mère du Jeune Brice sera informée que son fils a été tué par une balle perdue par l'un des gardes de corps du député. Le mercredi 28 Février, elle aura enfin accès au corps sans vie de Brice. le Jeudi 1 mars la polyclinique Farah située à Marcory appelle dame Cécile pour lui dire qu'ils ont une facture impayée qui est de 3 millions 500 Fr. Qu'ils ont reçu le jeune Brice dans leur établissement à 20h30 pour des soins, qu'il a rendu l'âme par la suite de ses blessures par balles.. La Mère dépassée par les evénements n'en revient pas. Comment a t il eu son phone? Pourquoi c'est seulement quand son fils décède qu'elle a écho qu'il avait été interné dans une clinique? Que s'est-il passé au Domicile du DÉPUTÉ à COCODY POUR QUE son fils soit criblé de balles? La Famille veut comprendre...Il a été difficile pour cette famille de voir le corps ; il a fallu batailler. Et en plus des balles, il semblerait que le corps portait des couches... Qu'est ce qui s est passé de ce côté du corps pour qu'il ait des couches??? Autant d interrogations qui tarauderaient l'esprit de la Famille et des originaires de la REGION qui crient JUSTICE POUR BRICE ! Voilà une affaire qui secoue encore les couloirs pendant que la NATION était occupée relativement à l'HISTOIRE Bouba. Les Autorités doivent être saisies pour enquête !



Mort suspecte du jeune Brice Siesson: Sommes-nous face à un crime rituel ou un cas de trafic d’organes?

L’affaire du décès (ou du meurtre) du jeune Brice Siesson par un membre de la sécurité rapprochée du député Evariste Méambly prend des allures rocambolesques.

En effet, depuis l’annonce de la disparition de son fils, dame Cécile Siesson, la mère du défunt Brice Siesson, fait l’objet de pressions incroyables. La première du genre a été exercée par un membre de sa famille, un gendarme qui dit être le neveu de madame Siesson. Dans une conversation téléphonique dont EBURNIENEWS.NET a la copie, le fameux neveu de madame Cécile Siesson, au lieu de la consoler s’est mis à l’accuser d’encourager les adversaires politiques du député Evariste Méambly à instrumentaliser la mort du jeune Brice Siesson pour le combattre. C’est à croire que ce gendarme, membre de la famille du défunt avait subi une forme de pression pour faire taire la mère du défunt.

D’ailleurs, nous informent des proches de la famille, les parties avaient convenu d’une rencontre qui devait se tenir au domicile du gendarme. Mais elle n’a finalement pas eu lieu. Monsieur Méambly ayant refusé au dernier moment d’y prendre part parce qu’il craindrait pour sa sécurité.

Hier Samedi 3 Mars 2018, EBURNIENEWS.NET a été informé d’un détail bizarre sur le défunt. Une source proche du dossier a informé EBURNIENEWS.NET que le défunt a été retrouvé portant une couche. Intrigués par ce détail, nous avons voulu en savoir davantage. Nous avons donc pris contact avec des membres de la famille qui nous ont confirmé l’information en ajoutant que plusieurs organes du jeune homme auraient disparu.

Cette information nous emmène à poser plusieurs questions:

Comment une mort par balle perdu peut-elle déboucher sur une situation où les organes du jeune homme ont été enlevés?

A quoi doivent servir ces organes?

Sommes-nous face à un crime rituel ou face à une histoire de trafic d’organes?

A qui profite le crime?

Espérons que la police ivoirienne nous aidera à comprendre les circonstances de la mort du jeune Brice Siesson.

En tout cas pour trouver les réponses adéquates à toutes ces questions, la famille a porté plainte contre le député Méambly.



Gala Kolebi 4 mars, 22:54 Bonne nuit sous la protection divine. Gala Kolebi #CyberPolitiqueIvoirienCPI



TENIN TENIN - Officiel


 
Gala Kolebi Hier, à 09:13 
M. Kpao Parfait le garde du corps de monsieur Méambly, le premier suspect cité dans l'assassinat serait à la police criminelle. L'autopsie a été faite en présence du Procureur de la République. Les résultats seront connus de tous, selon la procédure du procureur, et la justice continuera son travail.
Monsieur Méambly sera en conférence de presse ce lundi 12 Mars 2018 à 10h00mn au siège du journal l'Intelligent d'Abidjan, pour dire sa part de vérité, comme vous l'avez souhaité. Merci à vous pour la mobilisation.

Merci FACEBOOK d'être le seul canal du peuple ivoirien, lui permettant d'influencer et de s'adresser aux décideurs. Car notre télévision nationale est embrigadée par un groupuscule de bourgeois au pouvoir. Bonjour enfants et amis de la Côte d'Ivoire.




Gala Kolebi Hier, à 12:20 Beaucoup de tendres et aimables abonné(es) me demandent à raison la suite des événements. C'est un devoir pour moi de vous répondre en tant que votre fidèle et disponible serviteur. Alors, j'ai confié mon dossier à l'ONG Solidarité Peuple WÊ dirigée par Martine Kei Vao C'est une ONG de Défense des Libertés Publiques et des Droits De L'homme sise en France avec des représentations au Canada, aux USA, en Côte d'Ivoire et au Ghana.

Nous sommes sereins comme le programme de gouvernement du président Laurent GBAGBO (s'il ne l'accomplit pas totalement, il y aura forcément une génération qui va l'accomplir ).

Ma Grand-Mère me dit : "une flèche lancée ne revient jamais au carquois, soit elle rate sa cible, soit elle l'atteint''. Les flèches de toutes directions ont été lancées... Vous saurez tout. Restez avec Nous.

Merci pour votre mobilisation, pour les soutiens ouverts et les soutiens en esprit. Merci à vous dont je ne dois dévoiler les traces, merci à tous les camarades Cyber-Résistants , Cyber-Politiques et Cyber-Activistes. Merci à tous les Cyber-Spectateurs. J'ai pas cru que depuis sous les palmiers dans le GOLA j'aurais un tel soutien. Vous êtes formidables comme de bons Ivoiriens.

Affaire ‘‘décès de Brice Siesson’’ Méambly porte plainte 
Dans une déclaration dont copie nous est parvenue, Evariste Méambly, député de Facobly, par ailleurs président du Conseil régional du Guémon, porte plainte dans le cadre du décès du jeune Brice Siesson, ressortissant de son village.
Suite aux ‘‘polémiques, interprétations et surtout à la récupération politique d’une ignominie inqualifiable’’ relatifs au décès du jeune Brice Siesson, survenu jeudi 22 février 2018, Evariste Méambly a déposé une plainte à la gendarmerie nationale contre les auteurs dudit crime. Des marins dont il ne reconnait pas la présence dans son escorte encore moins celle du défunt, un élève de l’académie régionale des sciences et techniques de la mer, par ailleurs originaire de son village (Teiny-Siably) et dont il assurait à 100%, selon lui, les frais  de scolarité, d’hébergement et de fourniture pendant 2 années à la demande de sa mère.

Par ailleurs, le confrère Afrikipresse fait état d’une autre plainte contre le cyberactiviste Gala Kolébi a avait porté, dès les premières heures de cette affaire, de graves accusations contre le député. « Urgent, il y a un crime au domicile du député bandit M. Méambly. Un jeune (Brice Siesson Ndlr) a été assassiné par son garde du corps à l’aide de balles réelles dans le ventre du Jeune Brice.  Après le meurtre, M. Méambly a tenté de faire passer la victime pour disparue. Le corps est toujours invisible.  Le jeune Brice assassiné froidement, par un de ses gardes du corps. Un autre a été assassiné devant sa cour, selon lui par des braqueurs. C’est un homme dangereux », lançait ce cyberactiviste.

A en croire Méambly, Brice Siesson est mortellement atteint a l’abdomen par inadvertance par l’un de ses deux amis marins et l’auteur du coup est un ancien garde de corps d’un ministre. Il dit ne pas savoir qui les a infiltrés dans sa garde rapprochée mais soutient avoir apporté une assistance à la victime pour une invention chirurgicale. Laquelle, précise-t-il, se portait bien après l’opération jusqu’à son dernier soupir lundi 26 février 2018.

Cyrille NAHIN




© koaci.com – Vendredi 9 Mars 2018 –Les réseaux sociaux et des médias relayent ces derniers jours, l’assassinat d’un jeune du nom Yehi Brice Siesson par des gardes du député Evariste Meambly

Dans un communiqué dont KOACI s’est procuré copie, son staff tient à faire des précisions avant la tenue d’une conférence de presse lundi prochain pour faire la lumière sur cette affaire.
« Le président Méambly soutient que ce même jeudi 22 février 2018, jour de l’incident, il s’est rendu à la gendarmerie de Cocody pour porter plainte contre le marin, présumé auteur du tir, le jeune Yehi Brice Siesson, qui était encore en vie, et contre ses propres collaborateurs, qui ont permis, à son insu, que le marin en question, qui n’est pas son garde du corps, et le jeune Yehi Brice Siesson prennent place à bord de l’un de ses véhicules pour leur permettre de descendre à Yopougon. Dans cette commune, le cortège du président Méambly devait récupérer les membres de son équipe devant prendre part avec lui à ses activités politiques dans sa région » a-t-on précisé.

Donatien Kautcha, Abidjan

Ci-dessous l’intégralité du communiqué de presse…
Le président Méambly tient à informer tous les sachants, tous les cyberactivistes et tous ses adversaires politiques, qui font de la diffamation, de l’intoxication, de la récupération malsaine et malveillante de la mort, on ne peut plus regrettable du jeune Yehi Brice Siesson, de se rendre à la Police criminelle au Plateau, qui instruit l’affaire, pour faire leur déposition et apporter toutes leurs preuves pour la manifestation de la vérité.
En attendant de donner plus d’informations sur cette malheureuse affaire au cours de la conférence de presse qu’il animera, ce lundi 12 mars 2018, à 10 h 00, dans les locaux du journal « l’Intelligent d’Abidjan » à Angré-Château, le député Méambly tient, une fois encore, à faire savoir aux uns et autres qu’il n’est pas un assassin. Et qu’au cours de cette conférence de presse, un huissier se tiendra à la disposition de toute personne qui souhaiterait apporter des informations susceptibles d’aider à la manifestation de la vérité ; lesquelles informations seront reversées au dossier d’instruction ouvert à la Police criminelle.
Le président Méambly tient à préciser que dès la survenue de l’incident, c’est son équipe qui a conduit le blessé, successivement au Chu de Cocody, à l’Institut de cardiologie du Chu de Treichville, aux urgences du service de chirurgie digestive toujours au sein du Chu de Treichville et à la clinique Farah où la somme de 1 500 000 F Cfa a été déboursée comme caution afin que le jeune Brice Siesson soit opéré et mis sous surveillance médicale constante du jeudi 22 février au lundi 26 février 2018, date à laquelle il a malheureusement rendu l’âme.
Et que tous ces déplacements ont été faits à bord d’une ambulance médicalisée.
D’ailleurs, toutes ces informations peuvent être vérifiées auprès de ces centres hospitaliers de référence.
« Le président Méambly soutient que ce même jeudi 22 février 2018, jour de l’incident, il s’est rendu à la gendarmerie de Cocody pour porter plainte contre le marin, présumé auteur du tir, le jeune Yehi Brice Siesson, qui était encore en vie, et contre ses propres collaborateurs, qui ont permis, à son insu, que le marin en question, qui n’est pas son garde du corps, et le jeune Yehi Brice Siesson prennent place à bord de l’un de ses véhicules pour leur permettre de descendre à Yopougon. Dans cette commune, le cortège du président Méambly devait récupérer les membres de son équipe devant prendre part avec lui à ses activités politiques dans sa région » a-t-on précisé.
Le président Méambly tient à préciser que dès le jour de l’incident il a informé l’oncle du jeune Brice Siesson en la personne de M. Sodié Mesmin, résident à Tieny Siably afin que ce dernier en informe à son tour la famille.
Le président Méambly informe qu’il est tout aussi attristé et affligé par le décès du jeune Yehi Brice Siesson que les propres géniteurs, proches et parents du défunt. Il ajoute que quand le malheureux incident est arrivé, sa seule et unique préoccupation était de lui sauver la vie et non de faire une quelconque autre démarche.
Le député Méambly, pour finir, présente, à nouveau, ses condoléances à toute la famille du jeune Yehi Brice Siesson et réaffirme sa ferme volonté de voir la Justice ivoirienne faire toute la lumière sur cette regrettable affaire.
Invité spécial : César Etou

Source : Le Service communication du président Méambly

 


Commentaires

  1. Philippe Ballesio est un voleur, je l'ai payé parce qu'il était supposément consultant et gestionnaire de permis de travail au Royaume-Uni et il a pris mon argent, 5000 dollars et a disparu, je connais d'autres personnes qui ont aussi joué la même saleté. Ils doivent nous aider à se propager.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

SOUTIEN A MARCUS VICTIME DE VIOLENCES POLICIERES ET POURTANT CONDAMNE COMME L'AGRESSEUR !

FRANCIVOIRE : VICTIMES PERSECUTEES/BOURREAUX RECOMPENSEES (suite procès Koua/Dahi/Djédjé)

LE CALVAIRE DE JEAN ASSIE KOUATCHI PRISONNIER POLITIQUE IVOIRIEN