LA GRANDE TRAVERSEE DE PARIS PAR LES AMAZONES BLACK


Le samedi 17 février 2018 de 13h à 20h30, nous les Amazones Black, les démocrates et défenseurs des droits des peuples à disposer d’eux-mêmes, en collaboration avec l’ONG « Urgences panafricanistes » de Kémi Séba et le collectif « Brigade Anti-Négrophobie » effectuerons une marche appelée « la grande traversée de Paris » pour exiger la souveraineté de l’Afrique et dénoncer la servitude des peuples noirs sur le plan économique, culturel et politique.

Au cours de cette marche, nous rendrons hommage aux femmes africaines qui, à la différence de ce que l’on pense souvent, ont joué un rôle important dans le processus de libération des peuples. Rappelons-nous de la marche de Grand Bassam (Côte d’Ivoire) le 24 décembre 1949, où un groupe de femmes d’Abidjan, à la suite de l’incarcération de leurs époux par le pouvoir colonial pour leurs opinions politiques, ont décidé de marcher sur Grand Bassam pour obtenir leur libération et pour se soulever contre le colonialisme. Ce mouvement de femmes était dirigé par la grande héroïne Marie Koré dont la photo illustre le billet de 1.000 FCFA.

Nous ne pouvons pas ne pas citer la première manifestation multiraciale organisée par la Fédération des femmes d’Afrique du Sud le 27 octobre 1955 qui réunit 2.000 femmes et qui sera réitérée le 9 août 1956, mobilisant cette fois environ 20.000 femmes de tous horizons. Ces activistes sont le plus souvent restées dans l’ombre, à la différence de Winnie Madikizela-Mandela, l’égérie de la lutte contre l’apartheid.

Que dirions-nous également de :

- Simone Ehivet Gbagbo, Docteure en littérature orale, chercheuse, députée et première Dame de Cote d’Ivoire de 2000 à 2011, aujourd’hui condamnée à 20 ans de prison sans un réel procès, pour avoir voulu revendiquer la souveraineté de son pays ?

- Martine Oulabou, enseignante, représentante de la lutte syndicale du Gabon, assassinée le 23 mars 1992 à 33 ans lors d’un mouvement de revendication pour l’amélioration des conditions de la jeunesse gabonaise, ses assassins n’ayant jamais été retrouvés ?

- Jane Vialle du Congo  journaliste, résistante et femme politique française, Sénatrice ?

- Aoua Keita (1913-1980), sage-femme, militante et femme politique, grande figure de l'indépendantisme, du syndicalisme et du féminisme au Mali, 1ère femme élue députée qui joua un grand rôle dans l'avancée de « la Journée internationale de la femme africaine (JIFA) » promulguée par l'ONU et l'OUA (actuelle UA) le 31 juillet 1962 ?

- Aminata Traoré du Mali, docteure en psychologie, chef d’entreprise, militante altermondialiste qui demande aux Présidents africains de réagir face au néocolonialisme ?

- Kimpa Vita (RDC-Angola) qui dès le 18ème siècle ne souhaitait pas que son peuple dépende des puissances coloniales, en proie à l’anarchie, au pillage et au dépeuplement de la population kongo par la traite des Noirs et qui  fut brulée vive sur un bûcher avec son compagnon et son bébé à 22 ans ?

- Marianne Henriette Ekwe, journaliste camerounaise, éditorialiste panafricaine de talent, connue comme militante des droits de l’Homme qui a reçu, en mars 2011 à Washington le prix du Courage féminin décerné par le département d’État américain des mains d’Hillary Clinton la secrétaire d’État américaine en présence de Michelle Obama ?

- Ndaté Yalla Mbodj, Sénégalaise, héroïne de la Résistance à la colonisation en Afrique de l’Ouest ?
- Et de tant d'autres figures féminine illustres ou anonymes de la lutte ?

Il a été fait le constat qu’après 60 ans d’« indépendance » et malgré le sacrifice consenti par nos aînées, les Etats africains continuent encore de souffrir du fait de la mal gouvernance. Cette mal-gouvernance est provoquée par l’Occident (France, Belgique, USA, etc.) qui, pour préserver ses intérêts, assassine ou emprisonne tous les leaders africains patriotes et perspicaces, soucieux des intérêts de leurs peuples (Sylvanus Olympio, Ruben Um Nyobé, Patrice Lumumba, Marien Ngouabi, Kwame Nkrumah, Barthélémy Boganda, Amilcar Cabral, Modibo Keita, Thomas Sankara, Laurent Gbagbo,…) et place à la tête nos Etats, par la force des armes, des dirigeants médiocres qui ne représentent pas leur peuple.

Nous, Amazones, avons décidé de suivre les traces de ces dignes héroïnes  pour dénoncer et nous battre contre la mainmise de l’Occident sur notre continent et exiger la FIN DE LA FRANçAFRIQUE.

Nous demandons :
-   La fin des Accords de défense qui provoquent guerres et désolation,  
-   La souveraineté monétaire (NON AU FCFA), 
-   Le départ des bases militaires (françaises et américaines), 
-   La fin des Accords de Partenariat Economique qui ne profitent qu’à l’Occident.

ON EN PARLE :

Mahély BA, Marie-Paule BABLI et Anastasie dans l'émission d'Africa N°1 :
TU VAS OU FATOU ? du mercredi 14 février 2018
EN DIRECT DE LA RADIO AFRICA N°1






Pages Facebook de  :

Marie Paule Babli 
https://www.facebook.com/minoora 
https://www.facebook.com/minoora/videos/10155907411891043
Traversée des Amazones Samedi 17 février de la place d'Italie au Pantheon....Venons nombreuses pour ce grand événement.....



Amazone, amazone,
Le samedi 17 février est ta JOURNÉE
Pouvons nous compter sur :
- les Braves Simone Ehivet Gbagbo
- les Braves Marie Koré
- les Braves Amina reine de Zaria
-les Braves Funmilayo Ransome
- les Braves Nehanda M'buya,
QUE VOUS ÊTES?
Alors prend ton courage et ta bravoure de RÉSISTANTE pour la traversée de Paris ce samedi à partir de 12h.

Grace Loemba
https://www.facebook.com/grace.loemba.758


Suzanne Barat 

https://www.facebook.com/suzanne.barat

 
ARTICLES DE PRESSE :

Blog de Christine TIBALA :
http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2018/02/la-grande-traversee-de-paris-par-les.html
 

Article d'Ivoirebusiness consacré à cette grande première : http://www.ivoirebusiness.net/titrologie/grande-travers%C3%A9e-de-paris-par-les-amazones-black-et-les-d%C3%A9mocrates-du-monde-mer-0

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

FRANCIVOIRE : VICTIMES PERSECUTEES/BOURREAUX RECOMPENSEES (suite procès Koua/Dahi/Djédjé)

LE CALVAIRE DE JEAN ASSIE KOUATCHI PRISONNIER POLITIQUE IVOIRIEN

SOUTIEN A MARCUS VICTIME DE VIOLENCES POLICIERES ET POURTANT CONDAMNE COMME L'AGRESSEUR !