TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

vendredi 13 mai 2011

L'EPURATION ETHNICO-POLITIQUE SE POURSUIT

Tandis que l'axe atlantico-sarko-ouattariste nous promet la réconciliation, l'épuration ethnico-politique continue et une véritable chape de silence s'est abattue sur la Côte d'Ivoire...


MASSACRES DE   DUEKOUE
Vidéo de France 24


 



Un enfant de moins de 10 ans tué à coup de mâchette
 



Arbre des exécutions de DUEKOUE


Pour faire disparaître les traces des massacres, on brûle les corps. Les cadavres ne parlent pas, mais les survivants eux peuvent témoigner... Sauf qu'ils ont trop peur pour parler !


 MASSACRE D'ANOKOUA KOUTE

Témoignage de Mme Juliette MOBIO






 AUTRES MASSACRES DANS L'OUEST


De nombreux massacres ont déjà eu lieu et se poursuivent notamment dans l'Ouest du pays comme ces villages Guéré devenus synonymes de génocide = Blolequin, Toulepeu, Guiglo, Guitrozon,...

Philippe REMOND, Français assassiné à YAMOUSSOUKRO par les rebelles
Enfant tué à GUITROZON

Une véritable chappe de silence s'est abattue sur la région natale du Président GBAGBO. Mais nous tenons de source sûre qu'une véritable chasse à l'homme s'y poursuit dans des villes comme GAGNOA ou DALOA où tous les notables pro-Gbagbo ou supposés tels sont pourchassés et assassinés ainsi que leurs proches. Les maisons désertées sont occupées par des rebelles quand elles ne sont pas simplement pillées, saccagées et incendiées. Les chiens de guerre ouattaristes pourchassent même leur proie jusque dans les Eglises. Ainsi plusieurs massacres ont eu lieu notamment à SAN PEDRO.




Massacre à BLOLEQUIN









MASSACRES A BOUAKE








 EPURATION A ABIDJAN

Vidéo accablante des massacres en nombre perpétrés par les rebelles en toute impunité

 
              

Il y a bien des boucliers humains, mais ce sont de pauvres civils raflés par les chiens de guerre ouattaristes dans les rues de la capitale et forcés à avancer à découvert pour dissuader les Patriotes de se défendre !




               
TUERIES A LA RESIDENCE PRESIDENTIELLE


Désiré TAGRO tué de plusieurs balles dans la bouche



A qui donc avez-vous livré la Côte d'Ivoire et ses habitants ?

Les images qui suivent sont passées sur les écrans de la plupart des grands média occidentaux sans succiter des cris d'orfraie de la Communauté Internationale dont l'indignation est décidément à géométrie variable.


Comme vous pouvez le constater les pires exactions sont commises tant sur des civils que des militaires en dépit des conventions militaires et de la Déclaration des Droits de l'Homme au nom de laquelle on prétend agir.

SI LES CHIENS DE GUERRE OUATTARISTES N'ARRIVENT DEJA PAS A SE CONTRÔLER DEVANT LES CAMERAS, IMAGINEZ CE QU'ILS FONT LOIN DES FEUX DE LA RAMPE !

Traitements dégradants versus Henri Dacoury-Tabley ex gouverneur de la BCEAO



Le Ministre BECHIO tabassé

Michel GBAGBO, le fils de Laurent GBAGBO
Il est Français mais n'a pas le droit à la protection de la FRANCE en tant que ressortissant de notre si beau pays car il n'appartient pas au bon camp !


Geneviève Bro-Grébé, présidente des femmes patriotes





Après avoir fait sortir des milliers de détenus de droit commun des prisons ivoiriennes, après avoir systématiquement détruit tous les commissariats, les chiens de guerre ouattaristes entassent les Ivoiriens dans les endroits les plus insolites, ici une station essence...






Quand on a vraiment gagné un combat, nul n'est besoin de d'humilier l'adversaire ni de détruire ses symboles. Voilà la "Démocratie" que l'on impose aux Ivoiriens !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire