TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

dimanche 7 mai 2017

COMBATTRE LE FRONT NATIONAL SANS APPELER A VOTER MACRON !

J’observe les réactions d’indignation et de condamnation de l’appel de certains Africains à soutenir Le Pen fille au deuxième tour tel le militant panafricain Moussa Touré Zeguen [1]… Personnellement je m’en garderai bien  tant il ne s’aurait s’agir de choisir entre la peste brune de Marine Le Pen et le choléra de la finance esclavagiste des 1% qui dirigent le monde de l’autre. J’appelle donc à faire barrage au Front National par toutes les formes de mobilisation pacifique possibles sans pour cela voter Macron !
Ne pas voter Macron en 2017 signifierait faire le jeu du fascisme et du racisme ? Cela nous rendrait automatiquement coupable de négationnisme et de révisionnisme au regard des seuls génocides avérés que l’Occident accepte de reconnaître, à savoir l’Holocauste, le génocide arménien et celui du Rwanda ?
En ce qui concerne cette culpabilisation des Républicains que nous sommes sur la responsabilité d’une possible élection de la candidate FN que nous devrions assumer si nous nous abstenions de voter Macron au deuxième tour,  je rejoins totalement l’analyse de l'économiste italien Emiliano Brancaccio [2] ou encore celle de Georges Gastaud dans le cadre d’Initiative Communiste [3] qui appellent à ne pas voter Macron pour éviter d’aggraver le désarroi des couches populaires en les poussant dans les bras des extrémistes réactionnaires dont le Front National.  Petit extrait : "Le fascisme est toujours la menace principale mais aujourd'hui le 'moindre mal' est la cause du 'pire'. Choisir l'un pour combattre l'autre est un non-sens. Dont le seul résultat est le déplacement de plus en plus à droite du cadre politique".
En 2002, beaucoup d’entre nous ont voté Chirac contre Le Pen père en pensant –sans doute très naïvement mais au demeurant très sincèrement- faire un geste « républicain ». Avec 82% des suffrages exprimés en sa faveur, «Supermenteur» n’allait quand même pas pouvoir diriger le pays sans tenir compte du ralliement de ceux qui avait voté pour lui y compris avec une pince à linge sur le nez ! Et que se passa-t-il ? RIEN ou plutôt la poursuite de l’éternelle politique d’asservissement du peuple par les nantis que cela soit à l’intérieur comme à l’extérieur du pays… Même la promesse de réforme du statut pénal du chef de l’Etat a accouché d’une souris. En tout Etat de cause ni Chirac, ni Mitterrand avant lui et pas plus Sarkozy et Hollande n’ont de raison de s’inquiéter de poursuites devant la CPI (pourtant souhaitables si on veut vraiment que l’impunité de crimes contre l’Humanité avérés ne provoque leur récidive) pour leur implication dans des massacres à caractère génocidaire commis en Afrique et plus particulièrement au RWANDA, en CÔTE D’IVOIRE, au MALI, en CENTRAFRIQUE, en LIBYE, mais surtout en RDC [4] où personne n’est capable à ce jour d’évaluer à des millions près si nous en sommes à 8 ou 12 millions de morts sans compter le viol ou plutôt le « féminicide » [5] comme arme de guerre et de destruction massive des générations actuelles mais aussi de celles du futur.
Je combats farouchement toutes les idées du Front National depuis mon adolescence, tout ce qu’il représente en tant que parti populiste, tout égout collecteur, raciste (antisémite certes mais au moins autant négrophobe et islamophobe), xénophobe,  homophobe, réactionnaire, clivant, intolérant, anti-laïque,… Mais je n’irai pas voter Macron pour autant. Si j’avais un seul petit brin d’espoir que Macron ne puisse pas faire pire que Marine Le Pen, je voterais pour lui. Mais quand je vois ses positions et ses dits soutiens républicains, je ne vois vraiment pas quel rempart antifasciste ou anti-guerre nucléaire Macron constituerait au regard du bilan de la politique extérieure Sarko-hollande dont il est coresponsable, lui qui tout récemment -et comme beaucoup d’autres- s'est pas désolidarisé des tirs de Trump sur la Syrie en absence de toute preuve de l’implication d’Assad dans le recours aux armes chimiques contre les populations civiles dont on l’accuse [6]. Sans compter que d’après certaines informations qui circulent, Macron s’entourerait  s’il est élu  de conseillers Afrique tout sauf respectueux tout sauf respectueux de la souveraineté populaire tels Gérard Araud et Justin Vaisse [7].
Ceci étant dit, je tiens à me démarquer de ceux qui conspuent les Africains qui appellent à voter Marine Le Pen en considérant que ce faisant, ils deviendraient aussitôt eux-mêmes fascistes et négationnistes. Les mêmes qui comme Macron considèrent à juste titre que le FN est révisionniste et négationniste en minimisant la Shoah, ne voient-ils pas combien il est insupportable pour les représentants des peuples du Sud de se voir systématiquement assimiler à des antisémites fascisants potentiellement génocidaires pendant que les dirigeants occidentaux (dont lui-même Macron incarne la continuité) sont eux bel et bien comptables des plus grands crimes contre l’Humanité non seulement de la Shoah, mais aussi de Thiaroye, de Madagascar, d’Algérie, de Madagascar, du « Kamerun », d’Afghanistan, du « Kongo », de Libye, de Côte d’Ivoire,… ? Oublie-t-on qu’Hitler n’a pas conduit seulement des Juifs et des Homosexuels dans les chambres à gaz mais aussi des Noirs, des Tsiganes, des Communistes et tous ceux qui ne pensaient pas comme lui et qui prenaient la défense des opprimés du régime nazi ?
Et la mise en garde du Pasteur  Martin NIEMÖLLER [8] sur l’indifférence coupable des socio-démocrates allemands devant la répression discriminatoire nazie pourrait bien s’appliquer à certains "Démocrates" qui s’empressent de fustiger le moindre écart de parole sur les crimes du passé qui les concernent ou les indignent particulièrement sans condamner ou engager des actions pour faire condamner les génocides en cours comme en Côte d’Ivoire ou en RDC.
Ce que je ressens à la lecture de l’indignation sélective de certains militants altermondialistes bienpensants pourrait s’exprimer ainsi façon Niemöller :
« Quand ils sont venus chercher Ruben Um Nyobé, Félix Moumié, Ernest Ouandié de l’UPC [9] en gazant au napalm occasionnant des centaines de milliers de victimes au Cameroun, nous n’avons rien dit car nous n’étions pour la plupart d’entre nous pas encore nés ;
Bon OK sur ce coup-là ;
Quand ils font et défont les Présidents africains [10] et les leaders de l’opposition jusqu’à assassiner les plus insoumis qu’ils soient ou non au pouvoir tels Barthélémy Boganda, Modibo Keita, Patrice Lumumba, Germain Mba, Marien Ngouabi, Thomas Sankara, Dulcie September, Ibni, Marthe Moumié [11],…,  nous ne disons toujours rien parce nous ne nous sentons pas menacés ;
Quand ils ont commencé à massacrer les populations civiles ivoiriennes en Côte d’Ivoire jusqu’à génocider le peuple Wê si hospitalier et bombarder la résidence de Laurent Gbagbo pour installer Ouattara, nous n’avons rien dit  car nous ne sommes pas Ivoiriens et/ou le pouvoir liberticide et criminel de ce dernier ne nous dérange pas ;
Quand ils ont massacré Kadhafi et plongé la Libye dans la spirale de la déliquescence de l’Etat et du  terrorisme tribal en 2011 [12], nous n’avons rien dit  car cela ne remettait pas en cause nos privilèges de nantis occidentaux ;
Quand ils donnent un permis de tuer impunément les Palestiniens aux dirigeants israéliens, nous le disons certes un peu mais pas suffisamment fort pour empêcher le Gouvernement français de réprimer le soutien à ce peuple meurtri par un autre peuple lui-même emblématique du combat du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ;
Quand ils exfiltrent Compaoré aujourd’hui naturalisé ivoirien pour échapper aux poursuites légitimes réclamées par le peuple burkinabé pour crimes contre l’Humanité, nous ne disons plus rien car cela nous semble bien loin de notre quotidien ;
Quand ils inversent le résultat des urnes au Togo pour perpétrer le règne illégitime du clan Eyadéma au pouvoir depuis 1963 ou au Gabon ; quand ils refusent le recomptage des voix à Jean Ping qui l’avait lui-même refusé au Président Laurent Gbagbo en 2011, nous ne disons toujours rien car nos intérêts et ceux de nos proches ne sont pas directement menacés ;
Quand ils refusent de réviser le procès des prétendus mutins de Thiaroye et ses centaines de victimes (décembre 2015) [13], nous ne disons toujours rien car cela n’entre pas dans le champ d’indignation du politiquement correct du moment ;
Quand ils continuent de massacrer et de violer par millions les « Kongolais » faisant le jeu des multinationales de l’exploitation abusive du coltan, des diamants et autres ressources dont regorge le continent africain, nous ne bougeons pas car cela n’affecte pas notre train de vie du moment,…;
…Et quand les fascistes du FN élus par le « bon » peuple français viendront nous chercher s’ils accèdent au pouvoir en 2017, il n’y aura plus personne pour protester car nous n’étions pas là pour les empêcher de tuer la démocratie chez les autres notamment dans leurs ex-colonies qu’ils considèrent toujours comme leur pré-carré juste bon à être pillé sans broncher tout en rendant l’étranger responsable de tous les maux de leur tout sauf « douce France ».
Bref les leçons de citoyenneté des « bons » Français aux peuples opprimés fussent-ils militants altermondialistes ont de quoi exaspérer !
Sur « l’homophobie » réelle ou supposée de certains Africains qui appellent à voter Le Pen, je constate juste qu'ils ne font qu’exprimer le rejet de l’homosexualité qu’ils considèrent comme une « abomination ». Ce sont leurs mots et je leur en laisse l’entière responsabilité car je ne partage absolument pas leurs propos considérant que toutes les formes d’amour sur terre sont respectables.  Cependant, pour  partager le quotidien de nombreux Africains toutes nationalités et ethnies confondues, je ne puis que relever que l’homosexualité suscite encore le rejet d’une proportion importante de la population mais que ceux qui condamnent l’homosexualité en paroles ne se rendent coupables de rien tant qu’ils n’attentent pas à l’intégrité physique et morale de celles et ceux qui aiment des personnes de même sexe. Que je sache Moussa Toure Zeguen, militant ivoirien engagé exilé au Ghana n’est en rien coupable des crimes homophobes commis urbi et orbi quand il parle de son ressenti face à l’homosexualité. Quand je vois par exemple que la politique des Ecologistes français sur la Côte d’Ivoire ces dernières années n’a consisté qu’à aller voir en prison le sort réservé aux Homosexuels en occultant totalement l’enlèvement, la tortures et l’exécution parfois sans compter la détention sans jugement de milliers de prisonniers politiques depuis 2011, il y a de quoi s’interroger sur la sincérité de tous ces responsables politiques prompts à jeter le discrédit sur autrui mais très en retrait sur le respect concret et vérifiable des droits humains qu’ils prétendant servir. Et je ne parle même pas de leur absence coupable sur le dossier des déchets toxiques du Probo Koala dont ils avaient dénoncé à juste titre l’activité criminelle en 2007 avant de disparaître totalement du soutien aux victimes (et si je me trompe, merci de m’orienter sur leur contribution à la condamnation des responsables et à l’indemnisation des victimes). Sur l’accaparement des riches terres arables africaines par les groupes Bouygues, Bolloré, Dreyfus,… là encore les partis de gouvernement français brillent par leur absence !
En venir donc à préférer Macron à Le Pen sur son seul respect –que je partage- de la liberté d’aimer des personnes de même sexe ne constitue pas un programme de gouvernement et ne saurait faire oublier que l’on attend d’un président français qu’ils garantissent certes les droits des minorités discriminées comme le sont les homosexuels mais aussi et surtout le respect de tous les droits de l’Homme qu’ils soient individuels ou collectifs à commencer par le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Sur ce chapitre-là, force est de constater que Macron incarne la poursuite de la politique françafricaine de Hollande dont il est d’ailleurs corresponsable.
Sur le soutien avéré de Marine à la politique d’Idriss Deby au Tchad, il n’est pas inutile enfin de se rappeler qu’Hissène Habré vient certes d’être condamné à la perpétuité au Sénégal pour les crimes commis contre son peuple, mais que dans le même temps aucun des dirigeants français y compris de « gauche » qui l’ont soutenu en l’armant, en le conseillant, en l’installant et en le maintenant au pouvoir avant de le remplacer par Idriss Deby n’est jugé à ses côtés [14]. Il y a fort à parier que le jour où Idriss Deby devra rendre compte de ses crimes si ce jour arrive, il y a fort à parier qu’aucun dirigeant occidental ne sera à ses côtés pour assumer la responsabilité avérée de l’ancienne puissance coloniale dans ses crimes contre l’Humanité, à commencer par celle de Nicolas SARKOZY dans la disparition toujours non élucidée d’Ibni Oumar Mahamat Saleh en 2008 [15] Là encore bel exemple de deux poids deux mesures [16]… Dont acte !



[1] Lien vers son appel à s'immiscer dans les élections françaises comme la France s'immisce dans les élections africaines : https://afrikanewsgroup.wordpress.com/2017/04/28/france-presidentielle-pourquoi-les-francais-binationaux-et-africains-doivent-s-y-impliquer-et-faire-voter-juste-par-toure-zeguen
[5] Intervention d’Elza Vumi (forum mondial des femmes francophones 2013) : https://www.youtube.com/watch?v=zQ-0DXCU_9Y ou encore le 18/01/2015 place du Trocadéro dans le cadre de la mobilisation "JE SUIS NIGERIAN/STOP BOKO HARAM": https://www.youtube.com/watch?v=xtXFAmzM_gw
[7] https://afrikanewsgroup.wordpress.com/2017/04/29/france-exclusifsi-macron-est-elu-gerard-araud-et-de-justin-vaisse-deux-hommes-inquietants-pour-la-paix-en-afrique-pourraient-le : à noter que si je partage l’analyse de Leslie Varenne sur l’iniquité du procès Gbagbo à La Haye et sur sa mise en cause du fonctionnement de la CPI, je condamne sans nuance son révisionnisme avéré sur la tragédie du peuple Wê telle qu’il apparaît dans son livre « Abobo la guerre »
  Citation du pasteur Martin Niemöller (1892–1984) sur la lâcheté des intellectuels allemands au moment de l'accession des nazis au pouvoir et des purges qui ont alors visé leurs ennemis, un groupe après l'autre ;
«Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste ;
Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate ;
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste ;
Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. »
[10] http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2014/09/francafrique-et-imperialisme-la-liste-des-22-presidents-africains-assassines-depuis-1963-connection-ivoirienne.html : même si parmi ces Présidents africains il n’y avait pas que des démocrates, on aimerait savoir de quelle légitimité les dirigeants français peuvent se prévaloir pour intervenir militairement pour assassiner officieusement ou plus officiellement des chefs d’Etat africains en exercice !
[11] Sur les circonstances troubles de la disparition de Marthe Moumié : http://camerounmonpays.over-blog.com/article-26747592.html
[12] Voir l’excellent livre de Patrick MBEKO sur les dessous de l’assassinat de Kadhafi : http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/libye-qui-etait-mouammar-kadhafi-188510

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire