TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

vendredi 4 novembre 2016

BIENVENUS DANS LA TROISIEME REPUBLIQUE DE OUATTARA !

LIBERTES BAFOUEES EN CÔTE D'IVOIRE : DES LEADERS DU FRONT DU REFUS ARRÊTÉS PUIS RELÂCHES CE VENDREDI 04 NOVEMBRE 2016




Habituées à passer en force au mépris de la volonté du peuple ivoirien et confortées par l'impunité totale de tous leurs crimes antérieurs, les autorités ivoiriennes ex-rebelles qui ensanglantent la Côte d'ivoire depuis 2002 ont procédé cette nuit à l'arrestation des leaders du Front Du Refus de la Constitution taillée sur mesure par et pour OUATTARA et son clan au mépris du peuple.
Rappelons que les leaders concernés -Aboudrahamane SANGARE (Président par intérim du Front Populaire Ivoirien de Laurent GBAGBO), Boubacar KONE (Secrétaire Général du FPI), Danielle Boni Claverie, la présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (URD), Mamadou KOULIBALY (Président du Lider) ont appelé à se rassembler Place Ficgayo d'ABIDJAN ce samedi 05 novembre pour remercier le peuple ivoirien d'avoir répondu aussi nombreux au mot d'ordre de boycott... 


Même si l'on apprend que certains d'entre eux ont été relâchés dans la nuit, il est surprenant de noter à quel point le régime dictatorial de OUATTARA et sa Constitution prétendument plebiscitée et célébrée par son ami VALLS-le-croqué est aux abois et Hors la loi. Leur arrestation est encore un bel aveu de traficotage des résultats car un pouvoir fort ne devrait pas craindre la mobilisation de ses opposants s'il avait réellement obtenu 93% de 42% de ses électeurs comme il le prétend. Ce qui en soi était déjà un désaveu total pour une réforme constitutionnelle devant parachever la soit-disant réconciliation du peuple ivoirien. Il n'y a pas de réconciliation possible entre le bourreau et ses victimes tant que ne passent pas la justice et le pardon. Mais pour cela faudrait-il encore que les bourreaux reconnaissent leurs crimes. Au lieu de quoi on déporte à LA HAYE ; on emprisonne arbitrairement ; on torture les prisonniers politiques ; on les maintient au secret ; on les laisse croupir en prison sans jugement ; on arrête les opposants qui mobilisent ; on lynche les manifestants aux mains nues. Alors merci et courage aux vaillants Ivoiriens qui continuent la mobilisation contre la dictature de OUATTARA imposée de l'extérieur, loin du syndrome de Stockolm et de la postophilie qui a gagné les moins courageux d'entre eux.


Gala Kolebi   3 novembre
#FrontDuRefus : LES HEURES CHAUDES S'ANNONCENT EN CI.
Les parlements et agoras demandent la démission de M. Dramane Ouattara et lancent un appel aux Forces Républicaines du pays !  

Le monde entier retient que les populations civiles et militaires viennent de dire NON au changement constitutionnel voulu par le régime dictatorial de Ouattara. Ce boycott contre ce régime et sa Constitution a pour implication:
- La disqualification de Ouattara à conduire la destinée de notre pays ;
- L'obligation des Forces Républicaines de Côte d'Ivoire à se mettre au service du peuple ;
- Exiger dès aujourd'hui la démission immédiate de Ouattara et sa mise à disposition à la justice pour Haute Trahison.
Face à la réforme constitutionnelle,
Face au tripatouillage de la Commission Electorale Indépendante,
Face au non respect de la volonté du peuple,
Face à l'avenir des fils et filles de la Côte d'Ivoire ainsi que le peuple dans toute sa diversité,
Fiers Ivoiriens, le pays nous appelle à répondre à notre devoir en nous levant comme un seul homme pour défendre vaille que vaille notre pays et mettre fin à cette dynastie qui se dessine à l'horizon.

LE POUVOIR AU PEUPLE. HAUT LES COEURS. DIEU BENISSE LA COTE D'IVOIRE.
Fait à Abidjan, le 02 Novembre 2016. Achille GNAORE, Leader des Parlements et Agoras de Côte d'Ivoire.>> #REZOPANACOM #LePouvoirAuPeuple.

Khaza Kakry   7 h  
Les présidents Abou Drahamane SANGARÉ (FPI) et Mamadou Koulibaly ont été relâchés par la Gestapo de Dramane Ouattara. 
La mobilisation des Ivoiriens a encore payé. Le tyran ne fait plus peur, il est affaibli. Bravo à tous. A tout à l'heure pour le meeting de FICGAYO. Yop doit montrer notre détermination, Yop doit crier yes !!! 

Leo Cote d'Ivoire II 2 min ·
Ils sont arrivés chez le président ABOUDRAHAMANE SANGARE , au nombre de 20 et à bord de 2 cargos + 2 véhicules 4*4 Double cabine. Ils étaient tous cagoulés et on violemment passé le portail en tabassant le gardien et le neutralisant. Ils entrèrent dans le salon et trouvèrent notre président LE GARDIEN DU TEMPLE en train de regarder la télévision. Ils le butalisèrent et l'emmenèrent en le jetant dans la voiture.
L'HEURE EST GRAAAAVE. L'HEURE A SONNE #REZOPANACOM

Don Sihi Luc Olivier 22 min
PARTAGER C'EST AUSSI INFORMER
SITUATION CONFUSE EN CÔTE D'IVOIRE LES LEADERS DU FRONT DU REFUS ET DE LA COALITION DU NON VIENNENT D'ÊTRE ARRÊTÉS PAR LA POLICE IVOIRIENNE POUR CERTAINS....

NB: NOUS AVONS AVEC PRÉCISION LA PRÉSENCE DU PRÉSIDENT ABOUDRAHAMANE SANGARE À LA PRÉFECTURE DE POLICE AU PLATEAU.Rappelons que le Conseil Constitutionnel a validé le résultat du référendum du 30 OCTOBRE donnant ainsi naissance à une sorte de 3ème République. Dans le même registre notons que le FRONT DU REFUS et la COALITION DU NON, devraient tenir un Meeting qui aurait été autorisé à la place FICGAYO demain Samedi 5 OCTOBRE 2016...


Articles de presse qui relaient ces nouvelles arrestations arbitraires de la Troisième République de OUATTARA qui n'a rien à envier à la deuxième d'ailleurs car décidément : "Un chien ne change pas sa façon de s'asseoir" :

Sur Moacinter : "Danielle Boni, Koné Boubacar, arrêtés vendredi nuit puis libérés"



 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire