TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

mercredi 29 avril 2015

PRISONNIERS POLITIQUES DE SEGUELA EN GREVE DE LA FAIM DEPUIS LE 29 AVRIL 2015




Alerte! Alerte ! Alerte ! Alerte!
Des prisonniers politiques sont en grève de faim à SEGUELA
Depuis hier mardi 28 Avril2015, les prisonniers politiques -au nombre de 16 dont 10 militaires et 6 civils détenus dans l'une des prisons de Séguela- ont entamé une grève de faim pour dénoncer leur longue et injustice détention.
M. Moussa Traoré, procureur de la ville saisi de cette information, a décidé de les recevoir. 
Au cours de cette échange, le procureur a avoué son impuissance concernant leur situation et que la solution de leur détention est seulement politique, alors seul le chef de l'Etat Alassane Dramane Ouattara a le pouvoir de décider de leur libération. 
Or Alassane Dramane Ouattara a toujours dit qu'il n y avait pas de prisonniers politiques en Côte d’Ivoire.
Comment appelle t on les prisonniers dont le sort dépend du politique mais pas de la Justice ??????




Alerte, les prisonniers politiques à ‪#‎Séguéla‬ en grève de la faim










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire