TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

lundi 1 décembre 2014

NON VIOLENTE MAIS DETERMINEE : LA BRIGADE ANTI-NEGROPHOBIE EN ACTION

La brigade anti-négrophobie est souvent présentée comme un mouvement nébuleux qui prônerait le communautarisme identitaire… Ca c’est pour l’image d’EPINAL, pour le story-telling officiel des négrophobes qui nous dirigent.

Si l’on prend vraiment le temps de les écouter et de les côtoyer, alors on se rend compte qu’ils sont de toutes origines, que leur discours est d’une incroyable pertinence et je défie quiconque de  mettre cette dernière à mal.



Certes leur expulsion manu militari de la cérémonie de commémoration de l’esclavage du 10 mai 2011 alors qu’ils y étaient officiellement invités et qu’ils avaient accepté de se soumettre au protocole en retirant leur TS a contribué de leur donner une certaine visibilité, mais la Brigade Anti-Négrophobie s’est illustrée dans de nombreux autres combats, peut-être un peu moins médiatisés, mais tout aussi nécessaires, peut-être même plus car ceux du quotidien.



Petit rappel de cet épisode à la fois impensable et en même temps si prévisible de leur expulsion d’une cérémonie officielle à laquelle ils étaient invités :

La Brigade Anti-Négrophobie expulsée par la police (commémoration sur l'esclavage)
Mise en ligne le 13 mai 2011
L'Alliance Noire Citoyenne tient à remercier l'Etat français qui, pour la première fois en cette date du 10 mai 2011, a adressé un message d'une infinie clarté à toute la communauté noire de France et du monde.

Lien vers un article consacré à cette expulsion violente, hypocrite (la représentante de l'Etat fait croire qu'elle va les installer) et injustifiée de manifestants non violents :   TOUT CA POUR UN T-SHIRT ?


La Brigade Anti-Négrophobie s'est vue à nouveau propulser sous les feux de la rampe à l'occasion de leur campagne victorieuse contre les représentations d'Exhibit B, ces zoos humains  d'un autre âge et d'une violence symbolique incommensurable :

Un membre de la brigade anti négrophobie sur Exhibit B         https://www.youtube.com/watch?v=UZIF9mbxp5M

Mobilisée contre Exhibit B




Vidéos ajoutées le 29 nov. 2014

Une sorte de zoo humain pour dénoncer les zoos humains ?
Financé par de l'argent public.
Peut-on combattre le racisme en représentant à travers des tableaux vivants : la colonisation, l'esclavage... en ne mettant en scène que les victimes sans représenter les héros qui ont lutté ni les bourreaux.
Une intention antiraciste... des résultats qui posent question :
La plupart des Noirs qui ont vu l'expo se sont sentis humiliés.
La plupart des Blancs également choqués n'y ont rien vu de mal.
Une chose est sûre au lieu de rassembler cette "œuvre" divise.
+ d'info :
Une vidéo vous permettant de visiter en partie :
Interview de l'artiste :
Texte de Claude Ribbe :
Position du CRAN :
Et vous qu'en pensez-vous ?
Pétition pour celles et ceux qui veulent signer et faire suivre : https://www.change.org/p/centre-104-théâtre-gérard-philipe-déprogrammer-le-zoo­-humain-exhibitb-contrexhibitb

           Le racisme d'EXHIBIT B ne passe pas avec son zoo humain
              

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire