TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

dimanche 1 février 2015

MASSACRES DE POPULATIONS AFRICAINES ET PROTECTION DE LEURS INTERÊTS OCCIDENTAUX, JUSQU'OU IRONT-ILS ?

OUATTARA n'a pas attendu 2015 pour tuer ou plutôt faire tuer des enfants!
Alors que le phénomène des enlèvements d'enfants bat son plein à ABIDJAN et terrorise légitimement toute la population, OUATTARA-MAGELLAN est encore de sortie ce jeudi 29 janvier 2015.

Des assassinats barbares d'enfants en nette recrudescence ces derniers mois, il n'en sera pas question à ADDIS-ABEBA ... Deux jours plus tard pourtant, à la faveur de la terreur légitime qui s'est emparée des parents ivoiriens et surtout face à l'inaction des autorités du pays au moment où il convenait de réagir et d’agir, OUATTARA joue subitement la fermeté et annonce qu'aucun dérapage ne sera toléré (voir le communiqué de presse afférent : http://www.presidence.ci/actualite/981/ ).


Extrait du communiqué de OUATTARA sur la question des enlèvements et d'assassinats d'enfants  31/01/2015


On se demande comment celui qui a ensanglanté la Côte d'Ivoire depuis 2002 et continue de le faire en 2015 va bien pouvoir s'y prendre pour endiguer des massacres rituels d'un autre âge avec dépeçage et prélèvements d'organes sur les pauvres petites victimes, lui qui a eu recours à de telles pratiques pour accéder illégalement et par la force à la magistrature suprême. L’exemplarité étant une des principales vertus pédagogiques, on s’interroge sur la façon dont le triumvirat putschiste OUATTARA/BAKAYOKO/SORO va bien pouvoir nous convaincre de son efficacité et de sa sincérité dans la lutte contre cette criminalité particulièrement bestiale contre les enfants, eux qui se sont rendus coupables de toutes sortes de massacres de même nature depuis 2002 (http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2012/12/memorandum-en-images-sur-la-cote-divoire.html). 

Sur le site de la Présidence de la République qu'il occupe illégalement depuis avril 2011, vous trouverez un compte-rendu hallucinant de mauvaise foi de son intervention à ADDIS-ABEBA en marge d'un énième sommet de l'Union Africaine où il revisite une fois de plus la question très controversée de la nationalité en proposant la naturalisation de millions d'étrangers pour régler le problème crucial certes de l'apatridie, mais en oubliant de préciser que des millions d'Ivoiriens ont souffert et souffrent encore des déplacements, expropriations, pillages, tortures, assassinats,... A noter qu'il reconnaît tout de même implicitement même très indirectement sa responsabilité dans le conflit armé (et non "armée" comme l'ont écrit ses scribouillards hagiographes de service). OUATTARA se targue encore d'avoir reçu les félicitations de Mme NKOSAZANA Dlamini ZUMA (Présidente de la Commission de l’Union Africaine) et M. Antonio GUTERRES (Haut Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés), ont félicité la Côte d’Ivoire pour les mesures prises sur l’apatridie. Quand on pense que certains ont pu attendre le salut de l'Afrique de ces gens là !!! (voir le lien suivant concernant son intervention à ADDIS-ABEBA : http://www.presidence.ci/actualite/977/le-chef-de-l-etat-a-preside-la-ceremonie-de-lancement-de-l-etude-sur-le-droit-a-la-nationalite-en-afrique).

Enfin, dernière information intéressante à retenir, OUATTARA est donné présent en FRANCE le 06 février : "le Chef de l’Etat prendra part, à l'invitation du Président de la République française, SEM François Hollande, au lancement de la Fondation franco-africaine pour la croissance, qui se tiendra à Paris, le vendredi 06 Février 2015, au Ministère français de l'Economie et des Finances. La Fondation franco-africaine pour la croissance a pour objectif de consolider les liens entre la France et le continent africain.Cette conférence verra la participation de Chefs d'Etat de chaque sous-région du continent africain ainsi que de près de 500 entreprises africaines et françaises." (http://www.presidence.ci/actualite/974/communique-de-la-presidence-de-la-republique-relatif-au-depart-de-s-e-m-alassane-ouattara-en-arabie-saoudite-en-ethiopie) A tous ceux qui pourraient ne pas voir le lien entre les sacrifices humains préélectoraux, les massacres commis depuis 2002, les crimes politiques qui se poursuivent et cette conférence franco-africaine pour la croissance, il suffit de réfléchir aux intérêts économiques que toutes ces crises provoquées par l'Occident, France pompier-pyromane en tête, ont pour but de protéger. Outre les chefs d'Etat, cette conférence ne réunit-elle pas 500 entreprises africaines et françaises ?


Merci à Shlomit Abel pour sa veille active et permanente car c'est à partir de l'article suivant de son blog que j'ai rédigé cette proposition : http://re.ivoire-blog.com/archive/2015/02/01/rentre-d-urgence-a-abidjan-455995.html 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire