TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

mardi 27 janvier 2015

REPONSE A MAITRE TRICAUD SUITE A SES MENACES DE POURSUITES EN DIFFAMATION


« Maître » TRICAUD,

Ainsi  donc  le  pseudo-avocat panafricain  que  vous prétendez  être  se  dévoile enfin à travers ce post du 25 janvier 2015. Ce faisant, vous confirmez que j'ai eu raison de vous mettre en cause publiquement car tous nos appels téléphoniques, mails et même la LRAR que je vous ai adressée en septembre dernier est restée lettre morte ! Je vais donc continuer à m'adresser à vous via Internet puisqu'en 7 mois de sollicitations d'entretien à votre endroit, c'est la première fois que vous daignez répondre.


Après 7 mois d’un silence pour le moins surprenant pour quelqu’un qui se vantait de vouloir faire condamner l’Etat français pour sa culpabilité dans l’assassinat de Firmin Mahé et qui invitiez les victimes de la Licorne et de OUATTARA à vous confier leurs témoignages (https://www.youtube.com/watch?v=bjgbKPHUSrI), vous sortez enfin de votre mutisme.



ET TOUT CA POUR QUOI ?

  • Pour nous dire si vous vous êtes pourvu en cassation comme la famille MAHE vous l’avait demandé le jour même du prononcé du jugement en audience publique du 6 mai 2014 devant la Cour d’Appel ? Pour nous confirmer que le brigadier-chef RAUGEL principal criminel s’est lui pourvu en cassation ? (Rappelons que Guy RAUGEL est celui qui a pris le sac poubelle et l’a attaché autour de la tête de Firmin MAHE ce jeune civil ivoirien de 28 ans, jusqu’à ce que mort s’ensuive tandis qu’il était déjà dans le coma suite aux tortures subies le 13 mai 2005 à BANGOLO en Côte d’Ivoire).
  • Pour nous faire savoir si l’enfant de la victime qui vit actuellement en exil au secret pour des raison de sécurité évidentes peut enfin toucher les seuls 30 000 euros qu’ont été condamnés solidairement à lui payer les 3 militaires reconnus coupables du crime de son papa ? A défaut pour enfin nous confirmer si le pourvoi éventuel en cassation d’un des meurtriers a un effet suspensif sur la maigre indemnisation obtenue ?
  • Pour nous faire savoir si vous allez enfin déposer le recours en responsabilité de l’Etat français devant le tribunal administratif suite à l’assassinat barbare de Firmin MAHE comme vous vous étiez engagé initialement à le faire à titre principal, votre saisine dans le dossier connexe de l’indemnisation des victimes n’étant que secondaire et due à la forfaiture de Maître NDOUMOU ? C’est vrai, c’était avant que vous ne tombiez malade et que vous ne découvriez que vous n’étiez pas spécialiste du droit administratif alors que vous n’aviez pas assez de beaux mots en septembre 2013 pour fustiger l’Etat français et la nécessité de le poursuivre devant les juridictions compétentes ! ON A VU CE QU’ON A VU : vous avez fait PSCHITT !

QUE NENI !!!

Votre post mentionne mon nom -Christine TIBALA- mais ne m’est même pas destiné… Il vise à brasser du vent en vue d’essayer de redorer votre blason auprès de ceux qui ne vous connaissent pas encore… Car en ce qui concerne les autres dossiers : Firmin MAHE, Désiré OUE, peuple de la Lagune Ebrié contre BOLLORE, assassinat de Mariem NGOUABI,…, chacun peut constater la vacuité de vos promesses de rendre justice au nom d’un idéal panafricain dont vous vous revendiquez.

Vous me présentez comme une « juriste » alors que j’ai toujours agi en tant que simple militante du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Tout juste titulaire d’une maîtrise de droit privé difficilement obtenue en 2003, je n’ai jamais excipé de la qualité de « juriste » que vous me prêtez.

Vous menacez de porter plainte contre moi pour diffamation devant le TGI ? Et bien faites donc. J’aurai tout loisir de :




  • Prouver que c’est vous qui vous faites de la publicité mensongère et pire abusez de la faiblesse de vos clients dans cette affaire en publiant un post le 10 janvier 2015 sur le Profil Facebook de Femmes En Résistance où vous vous présentez comme l’un des avocats qui défend la famille MAHE : vous vous prévalez donc de la qualité d'avocat de Firmin Mahé alors que depuis 7 mois vous ne répondez pas à nos nombreux appels téléphoniques, ni même à nos mails, encore moins à notre courrier recommandé, et ne nous fixez pas le RDV annoncé par vous-même pour nous restituer le dossier et nous dire où nous en sommes dans cette affaire (pourvoi en cassation, recours devant le TA, indemnisation de l’enfant, des autres parties civiles, protection des témoins dont le fils de la victime, inhumation de la dépouille de Firmin Mahé toujours supposée se trouver entreposée à l’IVOSEP d’ABIDJAN, ce qui passe par la prise en charge des frais afférents (100 à 200 000 euros,...) ; 
  • Déposer tous les documents qui prouvent que la famille MAHE vous a saisi depuis 2013 principalement pour déposer un recours devant le Tribunal Administratif et faire condamner l’Etat français  ;
  • Que vous deviez non pas les défendre gracieusement devant le Tribunal Administratif mais dans le cadre d’une convention d’honoraires avec une partie fixe obligatoire minimale réduite à son minimum (500€) ce qui est certes modique, mais n’est pas non plus gratuit surtout si les résultats que vous obtenez sont importants. A ce jour nous restons dans l’attente de cette convention d’honoraires de résultats ;
  • Qu’en revanche vous avez été difficilement désigné au titre de l’aide juridictionnelle dans la défense des intérêts de la famille au civil pour 5 parties civiles (le frère de Firmin MAHE, 2 de ses sœurs sur 3 -maître NDOUMOU l’autre avocat félon ayant volontairement ou non omis de se constituer partie civile au nom de la troisième soeur-, la mère du fils de Firmin Mahé et ce dernier qu’elle représente) et que pour une raison inexpliquée vous avez failli à déposer le dossier du petit neveu qui était passé par vous directement contrairement aux autres dossiers que j’avais moi-même déposés au Bureau d’Aide Juridictionnelle de PARIS. Bref, en tant qu’avocat désigné au titre de l’aide juridictionnelle, vous toucherez 5 X le montant individuel de l’aide juridictionnelle totale qui leur a été accordée qui couvre le paiement de vos honoraires d’avocats au tarif très minime de l’aide juridictionnelle d’Etat certes, mais qui n’est pas la défense à titre gracieux dont vous vous prévalez. 






Quant à vos graves problèmes de santé qui vous auraient obligé à interrompre votre activité d’avocat de mai 2014 jusqu’à aujourd’hui, nous ne les avons jamais contestés dans la mesure où nous ne sommes ni en mesure, ni intéressés à le faire. Nous vous avons même à plusieurs reprises souhaité un bon rétablissement et nous continuons de le faire. Sauf que:
  • Vous n’avez pas déposé les documents afférents aux conclusions orales de votre plaidoirie publique de février 2014 (Vous avez notamment omis comme maître NDOUMOU en son temps de demander la réparation du préjudice moral), ainsi qu’en atteste la décision de justice du 6 mai 2014. En mars 2014, vous n’étiez pas encore malade et empêché de le faire à ce que nous sachions !
  • Vous prétendez toujours appartenir à un tas de collectifs d’avocats : CRAN, NEPAD, affaire BEMBA, Firmin Mahé, Désiré OUE, défense de GBAGBO à la CPI (moins directement en ce qui concerne ce dernier, mais votre positionnement dans l’Association des Amis de Laurent Gbagbo et vos déclarations publiques le laissent entendre). Et pourtant depuis le mois de juillet 2014 où j’ai adressé à votre cabinet des mails et plus récemment depuis septembre de la même année où nous vous avons adressé un courrier recommandé, nous n’avons reçu aucune réponse, ni le moindre document, ni de vous, ni de votre secrétariat, ni des collègues compétents auquels vous  prétendez nous avoir adressés. Nous attendons donc impatiemment que vous nous communiquiez les coordonnées de ces derniers qui étaient supposés prendre votre suite dans la défense des intérêts de la famille MAHE. Et si vous l’aviez fait, pourquoi aujourd’hui proposer un règlement amiable à votre cabinet pour récupérer le dossier si vous l’avez déjà transmis à vos collègues…MAUVAISE FOI ET LÂCHETE QUAND TU NOUS TIENS !!!
Ainsi donc vous menacez de me poursuivre en diffamation parce que votre pauvre petite personne souffrirait de mes écrits sur Internet, vous qui n’avez même pas été fichu de poursuivre pour atteinte à l'image d'un mort les meurtriers de Firmin Mahé qui continuent de faire l’apologie de leur crime dans des vidéos que je vous ai transmises ! Vous en aviez pourtant les moyens légaux et le devoir moral ! Et quid de votre incapacité en tant qu’avocat à engager la moindre action concrète en faveur des victimes que vous prétendez défendre ? Vous vous dites partisan de Laurent Gbagbo et vous seriez membre de l’association des Amis de Laurent Gbagbo ; vous nous faites des conférences fleuves où le narcissique le dispute au juridique, mais qu’avez-vous fait de concret jusqu’à ce jour pour la libération du continent africain que vous prétendez tant aimer ? A moins que ça ne soit la chair fraîche dont il regorge qui vous motive !

Vous ne valez pas grand-chose maître TRICAUD surtout pas la confiance que Jacques, Basile et tant d’autres avant eux ont pu placer en vous !

Et puisque vous évoquez des poursuites en diffamation, je vais aller jusqu’au bout de mes mises en garde à votre endroit : il me revient en effet à la mémoire que lors de l’audience d’appel de février 2014, vous avez rencontré Jacques et devant Basile et moi-même, vous avez affirmé que vous aviez fait partie du collectif d’avocats qui avait défendu GBAGBO en 2000/2001. Vous êtes allés jusqu’à prétendre que vous aviez échappé de peu à la mort lors du coup d’Etat du 19 septembre 2002 car vous étiez en contact téléphonique avec Feu Boga DOUDOU votre « ami » peu de temps, une demi-heure avant qu’il ne se fasse tuer nous avez-vous dit et que vous ne devez votre vie sauve qu’au fait que ce dernier avait estimé que votre présence n’était pas utile à ses côtés. Personnellement, je n’ai pas les moyens de vérifier ces faits et je les avais évacués avant de réaliser toute l’étendue de votre nocivité si votre attitude dans l’affaire MAHE n’est pas due qu’aux pressions que vous avez peut-être subies et que votre prétendue présence aux côtés de GBAGBO et de ses plus fidèles compagnons n’est pas qu’une pure coïncidence. Si vous avez été si proche du cercle rapproché du pouvoir de GBAGBO, il doit bien y avoir quelqu’un qui s’en souvient et qui pourra témoigner à charge… ou à décharge OU BIEN ?

Pour conclure, nous ne saurions que trop vous rappeler votre serment d’avocat : « Je jure, comme avocat, d'exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité ». Alors certes ça n’est qu’une obligation de moyens et non de résultats à l’instar du serment d’Hippocrate. Mais quand même « Maître » TRICAUD, si vous n’avez pas de respect pour les autres, pour vos clients surtout quand ils sont pauvres, malades et abandonnés de tous, ayez-en au moins pour vous-même !!!

EN CE QUI ME CONCERNE, LE SEUL POINT POSITIF VOUS CONCERNANT (LOL), C’EST QUE MÊME LES INFILTRES PANAFRICAINS COMME VOUS, LES FAUX-NEZ DE L’OCCIDENT PREDATEUR PRETS A TOUT POUR CONVAINCRE SE REVENDIQUENT DE LAURENT GBAGBO ET CA, CA VAUT TOUTES LES RECONNAISSANCES DU MONDE QUANT A LA JUSTESSE DE NOTRE COMBAT !

PLUS D'INFOS SUR L'AFFAIRE MAHE : 

Vidéo de Nicoletta Fagiolo que vous pouvez découvrir sur le lien suivant et qui évoque déjà en juillet 2014 l'abandon de Maître Tricaud pour ne pas dire plus : https://www.youtube.com/watch?v=qVBmQzfjWRQ ;

Article paru dans Billets d'Afrique de Survie en mai 2014 :http://survie.org/.../l-affaire-firmin-mahe-vecue-par-4724 ;

http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2014/10/la-cnda-commence-changer-de-discours.html ;
http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2014/10/lafamille-mahe-toujours-debout-pour-que.html,
...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire