TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

lundi 13 octobre 2014

REPRESSION DE LA MARCHE DE LA COALITION DES INDIGNES DE CÔTE D'IVOIRE DU LUNDI 13 OCTOBRE 2014

Ouattara libère Samba David et ses collaborateurs en catimini, après les avoir arrêtés et battus                                                                                                                     14/10/2014 

Samba David emprisonné et libéré, Coalition des Idignés de Côte d'Ivoire, Ouattara dictateur

 Samba David, Coordonnateur de la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire et 3 de ses collaborateurs avaient été arrêtés et brutalisés lors d’une marche pacifique qu’ils ont organisée à Yopougon Ficgayo, le lundi 13 octobre 2014. La police déployée par le régime Ouattara  a sauvagement réprimé cette marche, qui selon les organisateurs, visait à demander une « justice équitable pour tous ». Alors que Samba David, entouré de ses collaborateurs, s’adressait à la presse, il a été saisi par les policiers appuyés par des FRCI. Samba David et les militants de la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire ont été sévèrement battus et traînés manu militari au Commissariat du 16è Arrondissement, avant d’être déféré à la Préfecture de Police. Les voies ont commencé à se lever contre la barbarie du régime Ouattara en début d’après-midi lorsque les images de la séquestration et de l’emprisonnement de Samba David et ses Collaborateurs ont envahi les réseaux sociauxHonteusement et sous des pressions venant de toute part, Ouattara a ordonné la libération de tous militants des « Indignés de Côte d’Ivoire » aux environs de 21h30, le même soir du 13 octobre 2014. Il faut noter que plus de 740 partisans du Président Gbagbo croupissent en prison relativement aux événements de la crise postélectorale, tandis que combattants pro Ouattara reconnus coupables par les organisations de droit de l’Homme de graves violations de droits humains jouissent d’une parfaite impunité. De quoi à révolter les personnes éprises de justice. Ouattara a verrouillé l’appareil judiciaire, depuis sa prise du pouvoir. La Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire a osé exiger une justice équitable pour tous, ce qui a valu la colère du régime Ouattara au point de déployer des dizaines de cargos de police et de FRCI pour réprimer la marche pacifique du 13 octobre 2014 à Yopougon. De toute évidence, Ouattara affiche  chaque jour une volonté manifeste de tuer les libertés d’expression du peuple de Côte d’Ivoire. Le prétendu « Démocrate Ouattara» était en réalité un cruel dictateur qui se dévoile de jour en jour.     

                                                                                                                                                      
Écrit par Alain Doh Bi   

http://lafriquepuissancemondiale2050.ivoire-blog.com/archive/2014/10/14/ouattara-libere-samba-david-et-ses-collaborateurs-en-catimin-451563.html   

21h 23 min. Le coordonnateur de la coalition des Indigné De Cote D'ivoire ainsi que les trois autres camarades arrêtés ce matin viennent d'être libérés après toute la pression médiatique.
La coalition des indignes tient à remercier Femmes en Résistance pour leur soutien ainsi que Claudine Hermine Cojan, le Collectif des Femmes, La division des droits se l'homme de l'ONUCI ainsi que le parti communiste révolutionnaire de ‪#‎civ225‬ et tous les démocrates. Une conférence de presse sera organisée le samedi 18 octobre pour la suite des événements.
Un reportage complet vous sera proposé demain sur Afrique Média. Nous y reviendrons.
Comme les posts, photos et vidéos de Jean Chrésus ne semblent pas toujours en option "public" sur Facebook, je relaye les informations reçues depuis l'arrestation de David SAMBA et de ses compagnons (ordre antéchronologique) :

INJUSTICE ARRESTATION- la Cici et la Fesci monte au créneau
19h37, nos camarades Samba David, Firmin MahanKpetchre Toutya Zagadou et Messou toujours en détention à la préfecture de police du plateau. Nous sommes en compagnie de la vice coordinatrice de la coalition des Indigné De Cote D'ivoire, Kouaasi Landry et de Affa secrétaire général de la fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI). Un appel sera lancé selon ces derniers sous peu,‪#‎civ2010‬ ‪#‎civ225‬

3 h · 
Justice_Pour_Tous ‪#‎civ225‬
Avec sieur Mathias Zakam de Afrique Media, nous retournons à la préfecture de police, s'enquérir des dernières évolutions de la détention des camarades des Indigné De Cote D'ivoire. Après nous recevront la vice coordinatrice pour la déclaration de la coalition des indignés.

6 h · 
Samba David, président du coalition des Indigné De Cote D'ivoire, son chargé de communication Firmin MahanKpetchre Toutya Zagadou, membre du collectif, Messou Olivier, responsable du parti communiste après leur passage musclé au 16 eme arrondissement de Yopougon ont été conduits à la préfecture de police du plateau où ils  sont actuellement détenus après leur audition. 
Selon l'agent qui les a auditionnés à qui nous avons parlé ( Mathias Zakam correspondant ‪#‎civ225‬ d'Afrique Media et moi) ils attendent la décision de la hiérarchie qui doit tomber. Ce qui explique que les camarades interpellés sont en détention pour l'instant jusqu'à ce que la hiérarchie donne le verdict.


Le responsable ded Indigné De Cote D'ivoire samba david et certains de ces membres y compris un gerant de cabine telephonique arretés par les hommes du commmissaire ouattara , ont subit des tortures au 16eme arrondissement de yopougon avant d'etre conduit a la prefecture de police du plateau ou ils y sont actuellement detenus. Ils ont ete arreté par ce quil tentaient de manifester contre l'injustice en ‪#‎civ225‬




8 h · 
ALERTE..........
ARRESTATION DE MANIFESTANTS A LA GRANDE MARCHE DE PROTESTATION CONTRE L’IMPUNITÉ
Il est 8h15 min quand pendant que Samba David donnait un entretien au journalistes venus l'interroger à la place Ficgayo de Yopougon qu'un Bataillon des forces de l'ordre se dirige sur lui. Dans la foulée, plusieurs arrestations y compris un gérant de cabine téléphonique qui, étonné de son interpellation demandait les raisons de son interpellation.

Samba David, premier responsable de la Coalition des Indigné De Cote D'ivoire, son chargé de communication Firmin Mahan, Un responsable du Parti communiste, Kpetchre Toutya Zagadou, responsables du mouvement des étudiants la Liges par ailleurs membre du collectif des indignés et d'autres personnes ont été embarqué. Renseignement pris, l'on nous informe qu'il ont été conduit au commissariat du 16è arrondissement de Yopougon. Rappelons que cette opération était pilotée par le commissaire ‪#‎Ouattara‬.
Ayant appris l'arrestation des membres de la CICI, les femmes venues soutenir l'initiative des indignés, se sont donc déversée du palais de là justice au 16è arrondissement de ‪#‎Yopougon‬.
Face aux cris de protestation de ces femmes, les interpellés à bord d'un cagot ont été convoyé dans un autre lieu. Selon nos informations, ils ont été conduit à la préfecture de police du Plateau.
Précisons que cette marche des indignés avait pour but d'inviter les Patriotes et les militants du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes à « réclamer une Justice équitable pour tous, œuvrer pour le pardon mutuel et la réconciliation véritables, seuls gages d’une paix durable en dénonçant la Justice sélective à laquelle nous assistons depuis la fin de la crise post-électorale ».



La manifestation avait pourtant commencé dans le calme sous forte escorte policière :
Jean Chrésus
‪#‎civ2010‬ ‪#‎civ225‬
Justice_pour_tous
Lundi 13 octobre, il est 8 h, place Ficgayo de Yopougon. Présence déjà remarquable des cagots des forces de l'ordre. En face, les différents participants à la marche continu de se réunir pour entamer la marche initiée par la coalition des Indigné De Cote D'ivoire.
On y revient





Plus d'informations sur la marche de protestation contre l'impunité pour laquelle David SEMBA et plusieurs autres collaborateurs vient d'être arrêté :

GRANDE MARCHE CONTRE L'IMPUNITE DU 

LUNDI 13 OCTOBRE 2014 A ABIDJAN

#JUSTICE_POUR_TOUS


Les enlèvements, tortures, arrestations et exécutions sommaires se poursuivent en Côte d'Ivoire pour retarder l'éclatement de la vérité sur sa mise en coupe réglée néocoloniale depuis le 11 avril 2011.

Lire la suite sur  : 

Christine COLIN-TIBALA
Militante du Droit des peuples à disposer d'eux-mêmes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire