TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

vendredi 2 mai 2014

BENOÎT SCHEUER LE PROPAGANDISTE DE OUATTARA EST TOUJOURS A L'OEUVRE, VERITABLE MERCENAIRE EN COL BLANC DE L'UNION EUROPEENNE


Alors que la campagne électorale pour les Européennes bat son plein, n'oublions pas que l'Union Européenne est aussi le lieu où sont prises des décisions toxiques pour l'Afrique et le reste du monde comme les sanctions économiques visant à ramener dans le giron les dirigeants récalcitrants qui s'écarteraient du chemin sans issue des intérêts bien compris des nantis occidentaux (embargos, gels des avoirs,refus de prêts ou d'aides au développement,financement d'opérations militaires,...). C'est souvent plus inodore et incolore que les scandales humanitaires et financiers que les médiamenteurs aux ordres mettent en avant pour nous détourner des vraies solutions pour une Afrique digne et indépendante (souveraineté monétaire, militaire ; développement endogène ; droit des peuples à disposer d'eux-mêmes,...), mais redoutablement efficace pour retarder une mobilisation unitaire qui s'impose.


Juste un exemple pour illustrer ce propos : En 2001, le pseudo sociologue belge Benoît SCHEUER nous gratifiait d'un film de propagande intitulé "Côte d'Ivoire: poudrière identitaire" qui a été diffusé par ATTAC, SURVIE, LES VERTS, la FIDH, …et a donné lieu à une campagne odieuse demandant à ce que le Président ivoirien de l’époque soit traduit devant la CPI. Sans aucune preuve ni même vérification des graves accusations portées contre le régime en place ! 10 ans plus tard, le sieur SCHEUER et son ONG "Prévention Génocide" ont totalement disparu de la circulation. Aucune plainte concernant les 150 dossiers de victimes des dérives xénophobes prêtées aux dirigeants de l'époque n'a été déposée. Et pour cause. Dans le film de propagande précité, Abdou TOURE, le sociologue prétendument neutre qui donne la caution intellectuelle à ce film de propagande révisionniste s'est avéré être un cacique de OUATTARA, membre influent du RDR et a été nommé ambassadeur plénipotentiaire de CÔTE D'IVOIRE au BURKINA FASO en 2011/2012 après l'installation de son mentor à la tête du pays par bombes franco-onusiennes interposées ; Jean-Philippe KABORE, le responsable d'une ONG visant à aider les victimes burkinabés d’exactions imputées au régime GBAGBO n'est autre que le fils d'Henriette DIABATE, la Grande Chancelière RDR du régime OUATTARA et le "petit juge" Epiphane ZORO BI BALLO a pris la tête de l'AICF (Agence Ivoirienne de la Coopération Francophone) début 2012, sans doute en remerciement de ses bons offices à la tête du MIDH (Mouvement Ivoirien des Droits Humains) qu'il a dirigé pendant un temps et dont on connait le parti pris. A ce jour aucune véritable action en justice n’a été introduite par Benoît SCHEUER avec de vraies victimes, mais il est plus actif que jamais en 2014 au sein de deux nébuleuses européocentristes que sont : la fondation « Ceci n’est pas une crise » dont il est l’un des membres fondateurs (http://www.cecinestpasunecrise.org/fr/qui-sommes-nous) et surtout Verbatims (http://verbatims.org/fr/about.php) dont l’une des deux actions phares sur financement de l’Union Européenne porte sur l’installation de Forums de la Gouvernance Identitaires en CÔTE D’IVOIRE, action 2014/2016 qui n’est rien d’autre qu’une vaste entreprise de soutien à la « réélection » de OUATTARA sur fonds publics européens (voir http://verbatims.org/fr/coteivoirefgii)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire