TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

lundi 6 mai 2013

Du droit naturel d'enterrer ses morts à celui d'enterrer les dossiers gênants !

Cette "ordonnance aux fins d'inhumation d'un corps" a été remise à Jacques le frère aîné de Firmin MAHE en février 2006 à ABIDJAN dès que les premiers tests ADN ont établi que la dépouille exhumée de MAN était bien celle de son frère. Juste après, NDOUMOU s'est présenté comme étant l'avocat de la famille et a insisté pour que l'original de ce document lui soit remis. A ce jour, il n'aurait à notre connaissance fait aucune démarche pour permettre à la famille de pouvoir enterrer décemment Firmin. Que cache encore la dépouille de Firmin MAHE plus de 8 ans après son assassinat au point de tout faire pour que la famille ne puisse la récupérer ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire