TIBALA

Chers amis de la liberté et de la souveraineté des peuples, La démocratie ne s'impose ni par la force, ni de l'étranger pas plus qu'elle ne s'achète ! Elle se construit pas à pas dans le respect des peuples et de leurs institutions souveraines. Mais courage, résistons et soutenons le souverainiste Laurent GBAGBO car son combat, c'est aussi le nôtre, celui de tous les citoyens libres et égaux en droit. Après avoir armé, formé, financé, renseigné et protégé les rebelles de OUATTARA depuis 2002, la France a imposé son poulain à la tête de la Côte d'Ivoire pour garder la mainmise sur les richesses de ce pays (pétrole, cacao, café,...). Elle participe activement à l'épuration ethnico-politique qui se poursuit dans l'indifférence coupable tant de la Communauté Internationale que des média et des partis de gouvernement.

dimanche 1 juin 2014

MEMORANDUM EN IMAGES SUR LA CRISE IVOIRIENNE



























Mandjira OUATTARA OXANE par Djimi Djilanaud :
« The end !
L’acte 2 de Sebroko s’est terminé de la manière la plus triste avec l’immolation par le feu émergent de l’actrice principale, Mandjara Ouattara Oxane. Cette activiste hors pair du RDR-rébellion, fondatrice des colombes du RDR de Korhogo, s’est faite hara kiri parce que celui pour lequel elle a mené un combat acharné pour qu’il accède au pouvoir n’a pas prêté une oreille attentive aux cris de détresse qu’elle n’arrêtait pas de lui lancer et c’est plutôt par un mépris que celui-ci lui répondait ! Excédée qu’elle était de ne pas se voir rembourser les 25 000 000 de francs CFA issus des montants de locations de véhicule à la faveur de la lutte commune, l’accession au pouvoir  dans le sang des Ivoiriens, elle a décidé d’utiliser une technique propre à leur camp du RDR-rébellion pour mettre fin à son séjour sur cette terre ! Et cette décision, ils la respectent, habitués qu’ils sont à ce genre de pratiques !!!
NB: "Mon président, après tout le combat que nous avons mené pour vous installer, vous ne nous payez que par le mépris. Comme si votre accession à ce poste n'était que le fruit d'un simple hasard. Mon président, vous avez décidé de me tuer par la faim en refusant de payer ma dette. Je ne vous donnerai pas ce privilège car, au moment où vous lirez ces lignes, je ne serai plus de ce monde. Je vous devance dans l'au-delà tout en espérant que ma mort vous soulagera ou peut-être vous poussera à régler le problème de nombreuses personnes qui se trouvent dans ma situation. Mon président, Je vous devance en vous demandant de méditer sur ces mots du Coran : "na lilah Wahina ilé rajihoun".

#ALLASSANEDRAMANEOUATTARA, on vous l’avait dit que c’est un affabulateur, un prestidigitateur, un fanfaron et un menteur ! Mandjara Ouattara, tu l’aurais vite sur que tu n’aurais jamais dû t’ôter la vie pour ces gens de mépris ! Rip ! Rip ! Rip ! 












Liens vers deux vidéos sur ce que la France - via ses servants locaux - inflige à la CÔTE D'IVOIRE depuis plus de 10 ans :
"La France en noir" par Sylvestro MONTANARO 
Gbagbo : la chasse à l'homme

RECUEIL DE RESSOURCES SUR LA « CRISE IVOIRIENNE »

LIENS VERS DES SITES D’INFORMATION ALTERNATIVE

qui tentent de contrer la désinformation généralisée et savamment entretenue par le pouvoir en place, la communauté internationale, les ténors de l’opposition ainsi que par les grands médias :

ESQUISSE DE BIBLIOGRAPHIE

Abel NAKI, « Côte d’Ivoire, notre Cri, « Chronique d’une Résistance au cœur de l’Occident », L’Harmattan, avril 2014

Ouvrage coordonné par Raymond KOUDOU KESSO, Hubert OULAYE et Félix TANO, «Cour Pénale Internationale : l’introuvable preuve contre le Président Laurent GBAGBO»,  Editions L’Harmattan, Afrique liberté, janvier 2014

Sous la Direction de Claude KOUDOU, « Repenser la Côte d’Ivoire du Sud, du Nord, de l’Ouest, de l’Est et du Centre»,  Editions L’Harmattan, Afrique liberté, janvier 2014

Charles ONANA, « France Côte d’Ivoire  LA RUPTURE»,  Editions Duboiris, décembre 2013
Partie 1 : Charles ONANA sur Laurent GBAGBO Le droit à la différence http://www.youtube.com/watch?v=l68pRVXj8ao  
Partie 2 : Charles ONANA sur Laurent GBAGBO Le droit à la différence http://www.youtube.com/watch?v=UJhgvuYE_6g

Sous la direction de Toto Jérôme BALOU BI et Séri Faustin DEDY, « Election présidentielle en Côte d’Ivoire ou le pouvoir néocolonial dans tous ses états novembre 2010-janvier 2012»,  Editions L’Harmattan, Pensée Africaine, octobre 2013

Armand IRE alias Marc BLANCHARD, « Côte d’Ivoire : Vote sanglant, douleurs d’exil »,  L’Harmattan, septembre 2013

Témoignage poignant et crédible à l’exclusion d’au moins 2 paragraphes : le premier p176 où l’auteur assimile la rébellion de 2002 à la révolte des Guébié conduite par Kragbé GNAGBE « Sa rébellion fut matée, anéantie comme aurait dû l’être celle du 19 septembre 2002 », on imagine sans peine ce que vont ressentir les milliers de victimes -y compris des femmes et des enfants- qui furent assassinées sous HOUPHOUÊT BOIGNY. Cette analogie est d’autant plus inattendue que l’auteur rend un hommage aussi appuyé que légitime à UM NYOBE et à l’UPC,  parti martyre de la lutte pour l’émancipation du peuple camerounais du joug colonial et néocolonial, et qu’il félicite les groupes d’autodéfense Wè qu’il appelle « les combattants de la liberté » p182 ; l’autre paragraphe qui peut calmer l’enthousiasme pour ce livre que l’auteur dédiait à toutes les victimes, c’est p189 quand l’auteur affiche son « faible pour HAMBAK », nom familier du Ministre de l’Intérieur Hamed BAKAYOKO du régime OUATTARA. Les victimes de ce personnage connu pour ses méthodes criminelles dont le parcours est jalonné de cadavres apprécieront là encore.

Justin Koné KATINAN, « Côte d’Ivoire, l’audace de la rupture »,  L’Harmattan, juillet 2013

Clotilde OHOUOCHI, « On ira jusqu’au bout ! »,  L’Harmattan, juin 2013

Steve BEKO, « Côte d’Ivoire, comment je suis devenu cyberactiviste »,  L’Harmattan, avril 2013

Raymond KOUDOU KESSIE, Hubert OULAYE, « Le Président Laurent GBAGBO à la Cour Pénale Internationale, justice ou imposture ? »,  L’Harmattan, mai 2013

Raymond KOUDOU KESSIE, Hubert OULAYE, "Laurent GBAGBO au centre d'un complot : le rapport du groupe d'experts de l'ONU mis à nu»,  L’Harmattan, avril 2013

Steve BEKO, "Côte d'Ivoire, comment je suis devenu cyberactiviste. Au coeur de la traque des partisans de Laurent Gbagbo par le régime Ouattara, L'Harmattan,  avril 2013

Gaha Bi LOUKOU, Tata KÔKÔTRE, Océane SILOUE - Sous la direction de, « Côte d’Ivoire le « rattrapage ethnique » sous Alassane OUATTARA », L’Harmattan, novembre 2012

Arsène TOUHO, « Côte d’Ivoire : leçons du 11 avril 2011-Faut-il choisir la violence ? »,  
L’Harmattan, septembre 2012

Sylvie BOCQUET N’GUESSAN, « Côte d’Ivoire : le pays déchiré de mon grand-père », récit, à partir de 14 ans, L’Harmattan, juillet 20012

Alain DOGOU, « Ma vérité sur le complot contre Laurent Gbagbo ; contre-rapport des résultats de la Commission internationale de l’ONU sur la crise postélectorale », L’Harmattan, juin 2012

Germain SEHOUE, « Le Commandant invisible raconte la bataille d’Abidjan »,  L’Harmattan, juin 2012

Théophile KOUAMOUO, « J’accuse OUATTARA », Le Gri-Gri, mai 2012

Alain CAPPEAU, «  Laurent GBAGBO, la conscience ivoirienne », L’Harmattan, février 2012

Laurent GBAGBO, « Côte d’Ivoire, bâtir la paix sur la démocratie et la prospérité », ouvrage-programme réédité, L’Harmattan, février 2012

Leslie VARENNE, « Abobo la guerre ; Côte d’Ivoire : le terrain de jeu de la France et de l’ONU », Essai Broché, février 2012.  A lire avec précaution en raison de sa partialité…qui justement la met à l’abri d’un parti-pris pro-gbagbo ! Très convainquant quand elle parle des événements qu’elle a vécus aux côtés d’IB ; en revanche totalement dénué de crédibilité lorsqu’elle reprend la litanie des médiamensonges véhiculés contre Simone GBAGBO notamment

Grégory PROTCHE, « On a gagné les élections mais on a perdu la guerre : 5 raisons de ne pas marcher à la victoire de OUATTARA », Le Gri-Gri, janvier 2012

Dr BOGA Sako Gervais, « La guerre d’Abidjan n’aurait jamais dû avoir lieu ; et si M. SARKOZY avait trompé le monde entier sur la crise ivoirienne de 2010 ? », janvier 2012

Charles BLE GOUDE, « Côte d’Ivoire : traquenard électoral », L’Harmattan, décembre 2011

Adon GNANGUI, « Côte d’Ivoire : 11 avril 2011 ; le coup d’Etat de trop de la France en Afrique », L’Harmattan, décembre 2011

Roger Démosthène CASANOVA, « Putsch en Côte d’Ivoire : une guerre coloniale de Nicolas SARKOZY », L’Harmattan, novembre 2011

Charles ONANA, « Côte d’Ivoire : le coup d’Etat », Duboiris, novembre 2011 Lien vers une interview de l’auteur par Louis KEUMAYOU : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=pVbEDjb8xnI 

Théophile KOUAMOUO, « La recolonisation de l’Afrique, le cas de la Côte d’Ivoire », Le Nouveau Courrier, juillet 2011  (1ère réédition)

Thibeaud OBOU, « L’universalité africaine face à l’ingratitude du monde européen et sémite », Akofa-Bisola, mai 2011

David GAKUNZI, « Côte d’Ivoire : le crime parfait », L’Harmattan, avril 2011

Roland DUMAS&Jacques VERGES, « Crimes et fraudes en Côte d’Ivoire », Edite, avril 2011
Djié AHOUE, « Et si Alassane OUATTARA n’avait pas gagné les élections ? », avril 2011

Claude KOUDOU, « Côte d’Ivoire : quand ces grands pays et l’ONU nous mentent », L’Harmattan, avril 2011

Claude KOUDOU et alii, « La Côte d’Ivoire face à son destin : et si l’Afrique était Gbagbo ? », L’Harmattan, octobre 2010

Sèèd ZEHE, « Gbagbologie Livre I : de la vision à la présidence de la République », L’Harmattan, octobre 2010

Guy LABERTIT, « Côte d’Ivoire : sur le sentier de la paix »,  Autres Temps,  juin 2010

Sénio WARABA-DAH-DJI, « Côte d’Ivoire, il faut sauver « le soldat FESCI »,  L’Harmattan, avril 2010

Viviane Gnakalé AGNERO, « Crise ivoirienne : se projeter au-delà des présidentielles », L’Harmattan, octobre 2009

Guy LABERTIT, « Adieu Abidjan-sur-Seine !  Les coulisses du conflit ivoirien»,  Autres Temps,  septembre 2008

Nicolas AGBOHOU,  « Le franc CFA et l’Euro contre l’Afrique »,  Solidarité Mondiale,  juillet 2008, 4ème édition

Dr BOGA Sako Gervais, «Les Droits de l’Homme à l’épreuve : cas de la crise ivoirienne du 19 septembre 2002 », L’Harmattan, 2008

Georges TOUALY « Réflexion sur la crise ivoirienne : vivre en paix dans un Etat-Nation souverain », L’Harmattan, juillet 2007

Simone Ehivet GBAGBO, « Paroles d’Honneur », Pharos, février 2007

Viviane GNAKALE, « Laurent GBAGBO, pour l’avenir de la Côte d’Ivoire », L’Harmattan, mars 2006

Journaux et revues légalistes

Le Nouveau Courrier 
Notre Voie
LG infos
VRA
LA FRÉQUENCE DE LA RÉSISTANCE AFRICAINE
Le Temps
Le Quotidien d’ABIDJAN
Aujourd’hui
Sud Echos
L’Alternative

24framesinfos  sur You tube

http://www.youtube.com/watch?v=1fe6rneD5G0&feature=player_embedded  (Vidéo : « DUEKOUE = ORADOUR SUR GLANE D’ALASSANE OUATTARA ») http://youtu.be/1fe6rneD5G0   
http://www.youtube.com/user/24framesinfos#p/a/f/0/YcF2BPRR0G8 (Vidéo sur Blé GOUDE : « ils ont la montre et nous avons le temps) http://youtu.be/YcF2BPRR0G8
http://www.youtube.com/user/24framesinfos#p/u/4/6peWIivfDCk  (vidéo sur Blé GOUDE : « C’est ça qui est la vérité ! ») http://youtu.be/6peWIivfDCk

7 commentaires:

  1. saleté de race occidentale, je te maudis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce combat pour le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ne doit pas être récupéré par une quelconque thèse racialiste... On ne choisit pas sa couleur, mais on peut choisir ses combats ou bien ?

      Supprimer
  2. quen ça cesse sinon!!!!

    RépondreSupprimer
  3. on va y trouver armand iéré michel collon thierry messan qui eux n'ont pas enquété , au jour le jour , on ne m'y trouve pas , je m'interroge , le faut-il ?

    RépondreSupprimer
  4. Libre à toi Claudine d'y joindre des documents sur tes propres enquêtes qui viendront enrichir ce modeste début de compilation de ressources thématiques ! Les points de vue des personnes que tu "épingles" dans le commentaire ci-dessus sont présents certes mais dans des proportions limitées. Comment peux-tu dire qu'ils n'ont pas enquêté ? En ce qui concerne Armand IRE, ce n'est pas parce que je déplore son ingratitude et son égocentrisme que cela l'exclut d'emblée de la liste des témoins qui ont vécu l'annexion et la mise au pas françafricain de la Côte d'Ivoire (et je ne me suis pas privée d'émettre les plus grandes réserves sur sa légitimation de la répression de la révolte des Guébié ainsi que sur son "faible" pour le moins suspect pourHamed BAKAYOKO !). En ce qui concerne Michel COLLON et Thierry MESSAN, ils sont cités non pas sur la Côte d'Ivoire, mais sur leur travail pédagogique exemplaire de mise en relief des mécanismes de domination de l'Occident (merci à Michel d'ailleurs pour sa théorisation du médiamensonge et des 5 principes de toute guerre d'occupation qui s'appliquent aussi bien à la Côte d'Ivoire qu'à la Syrie, au Vénézuela, à la Libye,... Et là, il serait mensonger de continuer à soutenir qu'il n'a pas enquêté !) - mais tu aurais pu ajouter Théophile KOUAMOUO, Grégory PROTCHE, Bernard DESGAGNE et tant d'autres beaucoup plus présents dans cette liste de liens qui semble te déranger. Je ne cherche pas à établir qui fait mieux ou moins bien, juste à donner quelques pistes de réflexion à ceux qui déplorent le dépeçage du monde et de l'Afrique en particulier en zones d'influence au mépris de la souveraineté des peuples qui y vivent.

    RépondreSupprimer
  5. sur la cote d'ivoire n'oubliez jamais ceci:

    RépondreSupprimer
  6. BEAU TRAVAIL.NOUS PRIONS POUR QU'IL ABOUTISSE A LA CONDAMNATION DE TOUS CES CRIMINELS;BUVEURS DE SANG, PRETS A TOUT POUR LE POUVOIR

    RépondreSupprimer